Essai longue durée Mazda CX-5: La preuve par 5 ?

La Mazda CX-5, avec laquelle la rédaction de FLEET se prépare à un essai de longue durée, représente environ un quart des ventes mondiales du constructeur japonais. C’est donc tout sauf un modèle à sous-estimer. Plus encore, Mazda est l’une de ces marques dont il faut essayer les produits sur la route pour être totalement convaincus de leurs qualités. Nous abordons donc les six prochains mois, au volant de cet écarlate CX-5, avec une grande impatience.

La deuxième génération du CX-5 est apparue l’an dernier. Au niveau du design, les Japonais ont adopté une attitude conservatrice, prolongeant l’esprit de la première génération. Parfaitement compréhensible ! Le style Kodo brille par la pureté de ses lignes. Les spécialistes remarqueront malgré tout de légères adaptations, lui permettant d’évoluer positivement. Cette nouvelle génération du CX-5 est plus longue d’un cm que son prédécesseur. Sa hauteur s’est aussi réduite de 3,5 cm. Une deuxième génération se distingue donc par une ligne plus sportive et plus dynamique.

Notre exemplaire de test bénéficie du coloris métallisé Soul Red Crystal, le plus beau rouge profond du marché. Un jugement éminemment subjectif, bien entendu.

Sur le plan technique, Mazda innove avec, notamment, le G-Vectoring Control, un système qui régule le couple moteur disponible afin de négocier les virages de manière plus efficace, plus fluide et plus sûre. Un peu comme un pilote en compétition…

Au niveau du moteur, l’importateur nous a proposé le 2.2 SkyActiv diesel de 150 ch. Avec ses 132 grammes de CO2/km en guise de valeur d’émissions, notre CX-5 de test est déductible à 75%. Ce moteur est associé à une boîte six manuelle. Notre véhicule d’essai est une version Prestige, vendue 34.790 euros (TVAc). Avec la sellerie en cuir blanc et la peinture métallisée Soul Red Crystal en option, son prix s’élève à 35.290 euros.

Montée en gamme à l’intérieur

L’habitacle rappelle celui de la Mazda 6, l’un de nos récents essais longue durée dans la gamme, dont la séduction avait opéré sur nous. Une appréciation confirmée plus tard, lorsque la Mazda 6 avait été élue Lease Car of the Year en 2013.

Le CX-5 dispose ainsi d’un système d’infodivertissement implanté plus haut et d’un affichage tête haute. D’après les premiers jugements, la deuxième génération du CX-5 aurait fait un grand pas en avant en matière de confort acoustique. Nous en jugerons au quotidien au cours de notre essai… Vous pourrez suivre nos impressions dans les mois à venir, sur le site www.fleet.be, ainsi que notre page Facebook. Si certains de vos collaborateurs conduisent un CX-5, nous serions ravis d’avoir leurs avis, que nous intégrerons volontiers à notre évaluation finale.


Fleet facts

Budget de leasing (version Prestige sans les options citées ci-dessus) : €510

Consommation combinée : 5 l/100 km

Emissions de CO2 : 132 g/km

Cotisation CO2 par mois : 62,27 €

Déductibilité fiscale : 75%

ATN par mois : 315,36/mois €