Les stars « fleet » du Brussels Motor Show (partie 2)

Voici une deuxième liste de 20 modèles à ne pas rater au Salon si vous devez changer de voiture (de société). Vous avez raté la première liste ? Pas de souci, cliquez ici !

21 Ford Ecosport

Ford présente sont SUV compact, l’Ecosport, en première belge à Bruxelles. Ce modèle affiche un caractère plus diversifié, s’adapte mieux aux aléas du terrain et dispose de technologies avancées. Ainsi, il reçoit pour la première fois la transmission intégrale intelligente de Ford (Ford Intelligent AWD).

22 Ford Fiesta ST

La Fiesta ST, disponible en show-room dès l’été, est elle aussi de la partie. Cette Américaine reçoit un 1,5 litre de 200 ch capable de se passer de l’un de ses trois cylindres. Il en résulte une émission de CO2 limitée à 114 g/km.

23 Peugeot Partner Tepee Electric

Avec ce Partner Tepee électrique, la marque au Lion veut combiner les avantages du modèle (espace et modularité) à une propulsion entièrement électrique. Sur papier, cette électrique dispose d’une autonomie de 170 km.

24 Suzuki Swift

L’an passé, la Swift n’apparaissait sous aucune forme à Bruxelles, mais la voiture lancée en mai est désormais bien présente sur le stand des Japonais. La Swift se démarque d’ores et déjà par ses dimensions plus petites qu’elle parvient à combiner avec plus d’espace intérieur.

25 Nissan Qashqai

Le crossover à succès de Nissan est lui aussi à nouveau de la partie à Bruxelles. À partir de 2018, ce Qashqai est disponible avec ProPILOT qui, pour ce crossover, initie la première phase vers une conduite entièrement autonome.

26 Nissan Leaf

La Leaf, l’une des voitures électriques les plus vendues au monde, vit sa première européenne à Bruxelles. La voiture reçoit une batterie de 40 kWh et place le focus sur plus d’autonomie, plus de connectivité et plus de sécurité.

27 Mercedes CLS coupé

La CLS reçoit sa première européenne à Bruxelles. Elle accueille aussi une nouvelle génération de moteurs 3 litres à six cylindres en ligne, de 286 ou 340 ch en diesel et 367 ch en essence. Ce dernier utilise par ailleurs un moteur électrique intégré capable de placer 250 newtons-mètres et 16 ch supplémentaires dans balance.

28 Mercedes S-klasse

Tant la Classe S ordinaire que sa version coupé vivent leur première belge à Bruxelles. Le porte-drapeau de Mercedes fait à nouveau un pas supplémentaire vers la conduite autonome avec, entre autres, un nouvel assistant actif à la conduite et de maintien dans la bande de circulation.

29 Peugeot 3008

Pas de nouveau modèle à admirer sur le stand Peugeot, mais avec la 3008, la marque conserve un véritable best-seller en ses rangs. Le modèle a été lancé l’an passé et a été élu directement voiture de l’année.

30 Opel Insignia

Avec la nouvelle Insignia, Opel a présenté l’an passé la deuxième génération de son porte-drapeau. Vous pouvez l’admirer à Bruxelles en version Sports Tourer (break), Gran Sport (berline) et Country Tourer (break surélevé).

31 Opel Grandland X

Le Grandland X est le dernier rejeton de la famille SUV d’Opel (la « gamme X »). Avec cette voiture, le constructeur allemand veut jouer lui aussi dans le principal segment des SUV, celui des SUV compacts.

32 Seat Arona

Seat hisse elle aussi un représentant dans le marché hyperconcurrentiel des SUV compacts. Pour l’instant, l’Arona ne fonctionne qu’à l’essence ou au diesel, même si une motorisation 1.0 TGI au gaz naturel suivra dès la mi-2018.

33 Skoda Karoq

Ce Skoda Karoq envoie le Yeti à la retraite. Le Karoq impressionne surtout par son volume de charge de 1.810 litres, qui peut être utilisé de façon optimale grâce à des sièges arrière VarioFlex coulissant individuellement (et même amovibles).

34 Jaguar E-pace

La Jaguar F-Pace accueille une nouvelle venue à ses côtés, l’E-Pace. Ce modèle est en fait basé sur l’Evoque de la marque sœur Range Rover. Il s’agit donc aussi de la première « Jag » à traction avant depuis la X-Type.

35 Range Rover Velar

Esthétiquement, le Velar se rapproche du Range Rover Sport. Le SUV de 4,8 mètres de long joue toutefois une carte encore plus sportive, au détriment d’un look 4×4 racé. Sous le capot, vous avez à nouveau le choix entre un quatre ou un six cylindres, pour une puissance de 180 à 300 ch.

36 Citroën C4 Cactus

Pour résumer, l’on pourrait donc affirmer que le C4 Cactus relifté est devenu adulte. Fini les airbumps latéraux voyants et la bande noire à l’arrière. Il y a tout de même aussi une bonne nouvelle : la moyenne gamme reçoit une suspension Progressive Hydraulic Cushions révolutionnaire.

37 DS 7 Crossback

37 DS 7 Crossback

Le DS7 Crossback est le premier modèle du constructeur à ne pas être dérivé d’une voiture Citroën. Pour l’instant uniquement en diesel ou essence, mais une variante plug-in est également à venir.

38 Renault Captur

Renault a récemment restylé son populaire Captur. Outre l’actualisation visuelle, l’œil est surtout attiré par le surplus technologique, avec un avertisseur d’angle mort, un radar de recul et une aide automatique au stationnement (dans les niveaux d’équipement les plus élevés bien sûr).

39 Kia Stonic

La Stonic incarne le saut de Kia vers le populaire marché du crossover. Son nom est d’ailleurs une contraction de « Speedy » et de « Tonic ».

40 Kia Optima SW PHEV

 

Le bourreau de travail de Kia est désormais aussi disponible en version plug-in. La grosse batterie assure une autonomie électrique de 62 kilomètres et délivre suffisamment de kWh par 100 kilos pour permettre à la voiture d’être reconnue comme une hybride plug-in à part entière. Elle restera donc aussi fiscalement intéressante après 2020.