Private lease, car sharing, mobilité électrique… : les cinq travaux d’Arval

Au 31 décembre 2017, Arval gérait une flotte mondiale de près de 1.104.000 véhicules, soit une augmentation du volume de +7,4 %.

Près de 59.000 véhicules en Belgique

Cette progression a été soutenue par la croissance à deux chiffres de plusieurs marchés. La Belgique en fait partie, avec une flotte en progression de + 11,83%, soit 58.774 véhicules, très précisément. « Cette croissance d’Arval Belgique repose sur tous les segments de clientèle, la plus forte avancée ayant été enregistrée du côté des PME, dont la flotte a presque doublé », nous dit-on par voie de communiqué de presse.

Les performances de l’entité belge s’expliquent notamment par la structure mise en place. « Arval est organisé en plusieurs Account Teams regroupant chacune les expertises à mettre au service des clients et de leurs conducteurs. Ces équipes opèrent en quelque sorte chacune comme des mini sociétés de leasing au sein d’Arval. »

La formule Arval Mid-Term Rental semble aussi avoir rencontré un beau succès dans notre plat pays.

Cinq nouveaux produits

En marge de cette communication, Arval a organisé une conférence de presse internationale à Paris pour annoncer le lancement cinq nouveaux services.

1. Arval Car Sharing

Arval Car Sharing permet aux salariés de disposer d’un véhicule – sur une période  donnée et pour un usage tant professionel que privé – en le réservant à l’avance.

Cette solution s’appuie sur une plateforme en ligne et sur mobile grâce à laquelle les collaborateurs peuvent chercher, réserver, et même ouvrir et fermer le véhicule. Cette offre intégrée est basée sur l’infrastructure d’Arval et sur sa télématique (Arval Active Link).

Venant d’être lancée en Italie, elle sera graduellement mise en œuvre sur l’ensemble des marchés européens. Une offre existait déjà en Belgique.

Vous vous posez sans doute la question de l’ATN pour l’usage privé d’une voiture partagée… Eh bien, Arval a pensé à tout : tout usage privé est facturé directement à l’utilisateur, en direct.

2. Arval for Employee

Arval pense aux travailleurs qui n’ont pas droit à une voiture de société et se lance dans une forme de private lease. «  Arval For Employee  » est conçue pour les collaborateurs des entreprises clientes d’Arval (ce qui nous fait penser à la formule B2E du concurrent Alphabet).

Elle comprend plusieurs options : « salary exchange » (sorte de plan cafétéria), formules de leasing (private lease), offres de départ, autopartage et accès au réseau partenaire d’Arval pour l’entretien et les réparations.  «  Arval For Employee  » permettra aux clients d’Arval d’accroître l’attractivité de leur marque employeur.

Adaptée selon les pays afin de  correspondre parfaitement aux spécificités des différents marchés, cette offre sera lancée en France, au Royaume-Uni, en Espagne, Italie, Allemagne, Belgique et aux Pays-Bas.

3. Arval Electric

Grâce à son nouveau partenariat avec Renault, Nissan et le réseau de recharge NewMotion, l’offre Véhicule Electrique d’Arval couvre l’ensemble de l’écosystème de la voiture électrique, y compris l’installation nécessaire au domicile et sur le lieu de travail, les moyens de paiement intégrés, et les services digitaux associés (réservation, suivi de consommation et emplacements de recharge).

Cette offre Véhicule Electrique est flexible et modulable. Proposant des tarifs attractifs, elle comprend également des périodes d’essai – de trois à six mois, le temps de convaincre – et des prestations supplémentaires dont la mise à disposition d’un véhicule thermique pour des périodes courtes comme les vacances.

Elle sera disponible en 2018 d’abord en France, suivie par le Royaume-Uni, la Belgique, la Norvège et les Pays-Bas (puis dans 9 pays à compter du deuxième trimestre 2018).

4. My Arval

My Arval est une suite digitale complète qu’Arval fournit à ses clients et aux conducteurs. « My Arval for customers » est un portail internet dédié aux responsables de flotte, composée d’outils de reporting pour gérer les véhicules et d’une plateforme d’échange entre pairs dénommée My Arval Community.

« My Arval for drivers » est une application mobile visant à faciliter l’usage quotidien des voitures par leurs conducteurs. Déjà déployée dans respectivement 23 et 19 pays, ces services digitaux seront progressivement disponibles sur tous les marchés.

5. Arval for Me

Une nouvelle porte d’entrée vers le particulier ne disposant pas d’une voiture de société…

Via cette solution digitale, Arval permet en effet aux particuliers d’avoir accès à son savoir-faire, ses services à valeur ajoutée ainsi qu’à son réseau. Elle comprend une gamme entière de services, dont l’entretien et les réparations (carrosserie, pneumatiques, pare-brise, etc.), associés à des prestations liées à la mobilité (véhicule de remplacement, service de récupération du véhicule à domicile, remorquage).

Cette nouvelle offre sera progressivement disponible en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et en France. En Belgique, il ne faut pas l’attendre avant 2019. A terme, l’objectif est de la déployer sur l’ensemble des marchés dans le monde et de parvenir à un million d’utilisateurs à l’horizon 2020.

Vous pourrez retrouver davantage de détails dans notre édition FLEET à paraître fin mars.