VIM : « Le vélo électrique utile dans les déplacements professionnels »

CLP_0688Selon l’Institut flamand pour la Mobilité (VIM), le deux-roues électrique constitue un moyen de déplacement tout à fait valable dans le cadre professionnel. C’est ce qui ressort du projet Elmo@work, une expérience menée durant un an avec une septantaine d’employés de 7 sociétés différentes (IBSR, Ethias, Flexpoint, Janssen Pharmaceutica, Partena, Université de Gand et VAB).

Ces personnes ont échangé leur moyen de transport habituel par des deux-roues (61 vélos électriques, 4 triporteurs, 4 vélos pliants et 3 scooters).

Des résultats intéressants

Chaque usager a pédalé quotidiennement une moyenne de 16 km – la distance la plus lointaine s’élevant à 55 km – à une vitesse moyenne de 21 km/h. La durée moyenne des trajets : 21 minutes.

75 % des déplacements domicile-lieu de travail réalisés durant cette période de test l’étaient jadis en voiture. Voilà qui a permis d’épargner quelque 15 tonnes de CO2, 2 kilos de particules fines et 53 kilos de NOx.

Tenant compte des coûts de carburant éludés et des indemnités liées à l’usage du vélo, les participants ont économisé en moyenne 380 euros chacun (soit quelque 26.600 euros au total). Sans oublier – fait non négligeable –  qu’ils ont brûlé 860.000 kilocalories !

Expérience réussie !

Il apparaît aussi, selon Koen Valgaeren, directeur général du VIM, que « les usagers qui reçoivent un vélo électrique de la part de leur employeur l’utilisent également pour les déplacements de loisirs et pour faire les courses. »

L’expérience semble avoir été concluante, puisque plus de 60 % des participants ont racheté le deux-roues qui avait été mis gratuitement à leur disposition durant la période d’essai.