Voici les engins les plus populaires du moment

Quelles sont les marques qui ont réalisé un bon Salon en 2018 ? Quelles sont celles qui vont devoir mettre les bouchées doubles au cours des 9 mois à venir ?

La fédération de l’automobile, FEBIAC, vient de dévoiler les chiffres d’immatriculations du premier trimestre. Bien que les chiffres d’immatriculation ne disent pas tout, (certains importateurs immatriculent des véhicules en leur nom pour virtuellement doper leurs parts de marché), ces statistiques dont un bon baromètre de la vente automobile en Belgique. Avec le mois de janvier, celui du Salon, et le mois de février, celui des conditions, les importateurs et dealers ont déjà fait face à la période la plus chaude de l’année, avec près de 35 % de leurs ventes annuelles durant ou dans la foulée du Salon de Bruxelles.

Opel encaisse, Mazda profite

En analysant ce « bulletin du Salon », nous ne découvrons que peu de changements en tête du classement. Le top 3 est bien entendu confisqué par les généralistes : Volkswagen, Renault et Peugeot (voir tableau ci-dessous). BMW, l’an dernier sur le podium, connaît une chute de  7,6 % et récupère sa quatrième place. Le top 5 est complété par Opel, qui subit une manifeste déculottée (- 14,9 %) après une année 2017 particulière (au cours de laquelle la Corsa comptait parmi les plus grosses ventes).

2018 semble vouloir être l’année des outsiders avec Jeep, Mazda et Daciaqui dépassent les attentes grâce – vous l’aurez deviné – à leurs SUV, avec les Compass, CX-5 et surtout le nouveau Duster dans les rôles clefs. Alfa Romeo s’approche à nouveau un peu plus de son public grâce au nouveau Stelvio, qui avec 882 véhicules inscrits endosse la 27eme place du classement général. Les grands perdants plongent à nouveau. C’est le cas de DS qui attend avec impatience les effets de la DS 7 Crossback, alors que Tesla n’a pas la vie facile non plus. Les péripéties de production de la Model 3 n’y seront pas pour rien…

Les grands vainqueurs

Jeep : + 80,93 %
Mazda : + 38,15 %
Dacia : + 29,97 %
Alfa Romeo : + 22,33 %
Mini : + 17,53 %

Les grands perdants

DS : – 40,76 %
SsangYong : – 26,77 %
Tesla : – 18,56 %
Opel : – 18,44 %
Citroën : – 17,03 %