11.000 bornes pour véhicules électriques en 2035 : comment Bruxelles compte y parvenir

Ce n’est pas neuf : Bruxelles compte interdire la vente de véhicules diesel d’ici 2030 et de tous les véhicules thermiques à l’horizon 2035. Pour respecter cet engagement, Bruxelles doit développer son réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques. Objectif : 11.000 bornes d’ici 2035 !

Aujourd’hui, la capitale recèle 161 bornes (avec deux points de recharge). D’ici la fin de l’année, elle devrait en avoir 250 (500 points de recharge, donc).

De 6 à 2 mois de délais

Les usagers qui ne disposent pas de garage, ni de borne à moins de 250 mètres peuvent demander l’installation d’une borne via le site Internet charge.brussels. Le hic, c’est qu’il s’écoule environ six mois entre la demande et l’installation. L’objectif du gouvernement bruxellois est de réduire ce délai à deux mois. Diverses simplifications administratives viennent d’être prises pour y parvenir.

Plus d’exclusivité pour PitPoint

Jusqu’ici, PitPoint installait les bornes de recharge à Bruxelles. Cette exclusivité prend fin. Des « lots » seront octroyés aux opérateurs par marchés publics. Ils devront garantir l’interopérabilité de leurs installations, pour qu’elles soient compatibles indépendamment du fournisseur d’énergie.

Dans les parkings

L’exécutif bruxellois veut également faciliter l’installation de bornes de recharge dans les parkings publics et privés. Un arrêté récent prévoit que ces parkings soient dotés du gainage nécessaire à l’installation de ces bornes. Il reste désormais à statuer sur le nombre d’installations à prévoir selon la typologie des bâtiments et de l’offre en voirie.

Un hic : pour l’instant, les installateurs ne peuvent pas installer de bornes sous le premier sous-sol pour les risques d’incendie que cela représente. C’est une décision prise par le Service d’incendie et d’aide médicale urgente (Siamu).

Quid des flottes publiques ?

A compter de 2025, les pouvoirs régionaux et locaux bruxellois ne pourront acquérir que des véhicules zéro émission.

D’ici là, la flotte des instances régionales devra déjà contenir 65% de véhicules zéro émission, et celles des pouvoirs locaux, 50%. l’exception pour les véhicules de représentations des ministres est supprimée.

Cette transition énergétique sera soutenue par deux services : une centrale de leasing à Bruxelles Environnement et une centrale d’achat de véhicules et de bornes chez Sibelga.

#Auto #Fleet Management #Mobility

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending