ADESA : La hausse des ventes en ligne est plus qu’une tendance Covid

ADESA Europe, basée en Belgique, est une unité commerciale de KAR Global, un fournisseur de solutions technologiques et de remarketing de véhicules à l’échelle mondiale. L’entreprise a comparé le nombre de nouveaux acheteurs qui se sont inscrits pour la première fois en 2019 avec celui de 2020. Et cela donne des statistiques intéressantes…

La plateforme a constaté une forte augmentation du nombre de nouveaux acheteurs et une hausse notable des ventes. « Ces chiffres ne concernent évidemment qu’ADESA. Mais comme nos clients sont des concessionnaires et des négociants automobiles, il est facile de voir dans ces chiffres une indication de l’évolution de l’ensemble de l’industrie automobile », déclare Gino Vleminckx, directeur commercial d’ADESA Europe. « Il s’agit d’une évolution forte et indéniable vers l’utilisation des services en ligne. Aujourd’hui, les concessionnaires automobiles doivent être actifs en ligne pour fournir les services dont leurs clients ont besoin. Et cela ne s’applique pas seulement à leurs chiffres de vente. Il faut aussi être actif en ligne pour trouver des fournisseurs, sous peine d’être dépassé par la concurrence. »

De plus en plus confiance au digital

Bien que Gino Vleminckx s’attende à ce que les fortes augmentations soient principalement dues à la pandémie de Covid-19, il pense qu’il y a plus que cela. Selon lui, les gens veulent se sentir à l’aise lorsqu’ils achètent en ligne, qu’il s’agisse d’une paire de chaussures ou d’une voiture. La prévalence des services numériques et des acheteurs satisfaits dans tous les secteurs a contribué à créer un sentiment de confiance dans les achats en ligne. Selon M. Vleminckx, tout commerçant en ligne doit trouver un moyen de renforcer cette confiance. « C’est particulièrement important si vous vendez des voitures d’occasion. Le secteur doit donner aux acheteurs la confiance qu’ils ont normalement lorsqu’ils voient physiquement une voiture ou qu’ils font un essai routier », dit-il. « ADESA a la chance de vendre des voitures qui sont sortis de flotte ou émanant de sociétés de leasing réputées. Toute usure ou tout dommage sont détaillés dans les rapports et les photos, afin que les acheteurs sachent exactement ce qu’ils achètent. Mieux encore, nous introduisons l’intelligence artificielle et la technologie d’apprentissage automatique pour rendre nos rapports encore plus précis. »

Un changement durable ?

Ce pic est-il le signe avant-coureur d’un changement durable ? Le secteur reviendra-t-il à l’avenir à des méthodes plus traditionnelles de face-à-face ? Vleminckx : « L’un n’empêche pas l’autre. Le monde en ligne n’est qu’un outil de plus dans la boîte à outils. Et en ce moment, c’est un outil particulièrement utile. » La pandémie étant toujours en cours en Europe, il faudra un certain temps avant de voir si le changement persistera. À l’heure actuelle, les concessionnaires n’ont tout simplement pas le luxe d’attendre de voir si le commerce hors ligne va reprendre le dessus.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending