Comment les employés d’Athlon abordent le budget mobilité…

En marge de la Semaine de la Mobilité, qui débute le 15 septembre, la société de leasing Athlon a réalisé une enquête auprès de ses propres collaborateurs sur le budget mobilité. L’enquête montre que 50 % des employés de l’entreprise envisagent de passer vers ce budget. Mais pas comme on pourrait s’y attendre…

« Nous souhaitions tout d’abord avoir une image objective des intérêts de nos collaborateurs, en particulier de ceux qui disposent d’une voiture de société », explique Thierry Devresse, Strategic Alliances & Projects Director chez Athlon Belgium.

« L’enquête portait sur des sujets tels que le budget mobilité, la mobilité électrique, ainsi que les alternatives à la voiture, comme le vélo et les transports en commun. Grâce à ces résultats, nous allons améliorer notre politique de mobilité. »

Erwin Ollivier
Erwin Ollivier

Et Thierry Devresse de poursuivre : « 50% de nos collaborateurs déclarent qu’ils envisageraient d’utiliser le budget mobilité. Si l’on combine ces réponses avec celles des autres questions de l’enquête qui nous permettent de déduire si le collaborateur est un candidat approprié, il en reste environ un quart. La très grande majorité des collaborateurs continuent toutefois d’opter pour une voiture, même s’ils utilisent le budget mobilité. Selon les résultats de notre enquête, 1 à 2 pour cent seulement seraient prêts à abandonner totalement leur voiture de société ».

‘Overschot’ verzilveren

Erwin Ollivier, Country Manager d’Athlon en Belgique, embraie : « Si nous voulons contribuer à une mobilité plus verte, nous devons en tenir compte. Dans ce domaine, le budget mobilité est un plus comparé aux politiques automobiles actuelles. Dans celles-ci, le budget alloué à la voiture de leasing est utilisé au maximum, car ce qui n’est pas utilisé est perdu. Le budget mobilité définit un cadre juridique clair permettant d’opter pour une voiture plus économique, et de profiter de l’excédent budgétaire, soit via un mode de transport alternatif, soit en espèces. »

Thierry Devresse
Thierry Devresse

Le duo est d’avis qu’il faut trouver les bonnes solutions pour choisir une voiture plus petite ou même pour l’abandonner. L’enquête montre clairement, par exemple, que les collaborateurs devraient pouvoir emprunter une voiture temporairement.

Semaine de la Mobilité

Pendant la Semaine de la Mobilité, Athlon veut aller plus loin en s’appuyant sur les résultats de cette enquête.

Thierry Devresse : « Notre Semaine de la Mobilité met l’accent sur les leçons que nous avons tirées de l’enquête. Nous voyons par exemple qu’en matière de télétravail, il existe parfois une différence entre la réalité sur le terrain et ce que nos collaborateurs souhaiteraient. Nous souhaitons surtout, dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, sensibiliser et amener les gens à dialoguer avec les responsables d’équipes et managers. »

« La mobilité électrique sera un autre point d’attention », ajoute encore Erwin Ollivier. « Nous voulons davantage offrir à nos employés la possibilité de tester des voitures électriques. Ils peuvent ainsi non seulement faire l’expérience de ce sentiment de conduite particulier, mais aussi voir comment intégrer la recharge d’une telle voiture dans leur vie quotidienne. »

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !