Brigitte Goossens (SEAT) : « Un downsizing semble inévitable en 2020 »

Depuis quelques années déjà, SEAT enregistre une très belle croissance sur le marché fleet. Cependant, les nouvelles règles fiscales de 2020 pourraient sérieusement ébranler l’environnement concurrentiel. Comment le constructeur espagnol envisage-t-il l’année 2020 ? FLEET.be a posé cette question (et d’autres évidemment) à Brigitte Goossens, Fleet Manager de la marque.

Selon vous, quel sera l’impact de la nouvelle fiscalité de 2020 sur le marché fleet ?

Elle entraînera sans aucun doute un downsizing. Je ne peux pas m’imaginer que les entreprises avaleront le coût supplémentaire du parc de véhicules actuel, ce qui m’amène à penser qu’on peut s’attendre à un downsizing conséquent. Bien sûr, il y aura aussi un glissement partiel du parc actuel vers des propulsions alternatives.

Par exemple, nous constatons également un intérêt accru pour nos véhicules au GNC, bien qu’il demeure important d’informer clairement les gens quant aux possibilités de ce carburant. D’ailleurs, SEAT s’engagera également bientôt sur la voie de l’électrification.

Vous considérez-vous plutôt comme Fleet Manager ou Mobility Manager ?

Nous sommes bien entendu avant tout Fleet Manager mais, en fait, nous avons toujours été un peu Mobility Manager. Aujourd’hui, cette question est simplement plus pertinente et nous recherchons avec le client le bon mix de mobilité.

Par exemple, SEAT choisit de proposer une trottinette comme accessoire dans le contrat de la voiture. Ainsi, vous pouvez parcourir le ‘Last Mile’ bien connu à trottinette. Elle a une autonomie de 25 km, c’est quand même pas mal, non (rit) ?

Les particuliers tournent le dos au diesel. Qu’en est-il des flottes ?

Chez SEAT, cela fait déjà assez longtemps que la part de l’essence est plus élevée dans la flotte, contrairement à d’autres marques. Par ailleurs, la part de nos véhicules au GNC est quand même déjà légèrement supérieure à dix pour cent. Ceci dit, nous ne voyons pas encore diminuer notre part de diesel pour le moment.

Quelle est votre voiture de société en ce moment ? Et quelle sera la prochaine ?

Mon propre véhicule de société est l’Ateca Excellence en version DSG. J’aime vraiment bien le conduire, à tel point que mon prochain véhicule sera le même (rit).

Les voitures autonomes : une bonne idée ou la fin du plaisir au volant ?

J’adore rouler en voiture. Mais par là j’entends vraiment rouler. D’une part, il y a des moments où on aimerait bien passer le volant à un pilote automatique. En effet, travailler dans les embouteillages présente aussi ses avantages. D’autre part… un véhicule cent pour cent autonome… j’ai du mal à me faire à cette idée.

Votez ici pour votre/vos fleet manager(s) préféré(s) !