Budget mobilité : BDO investit dans la start-up Eurides

Le gouvernement fédéral a approuvé le budget mobilité ce vendredi 16 mars. Mais comment les entreprises vont-elles déployer ce budget en pratique ?

Pour les aider, le cabinet de conseil, BDO, a décidé d’investir dans la start-up Eurides. Cette entreprise en plein essor qui siège à Louvain a pour objectif d’aider les entreprises et leur personnel à conjuguer de manière optimale toutes les formules de mobilité (indemnité kilométrique vélo, abonnement train, co-voiturage, etc.). Outre l’apport d’un soutien financier, BDO mettra son expertise en matière de gestion des processus, fiscalité et administration des salaires au service de la jeune entreprise.

Les entreprises ne sont pas les seules à se préoccuper de la mobilité domicile-travail. De plus en plus de travailleurs sont à la recherche de solutions leur permettant de tirer un meilleur profit de ce budget mobilité. Autrement dit, la manière dont les entreprises intégreront ce budget mobilité dans leur politique salariale influencera indéniablement le choix des candidats lorsqu’ils postuleront pour un emploi. Mais l’éventail de solutions de mobilité ne facilite pas la gestion de la mobilité des travailleurs et ne la rend pas moins cher.

Une étude récente menée par Eurides a révélé que le travail supplémentaire lié à l’administration de ce budget au sein du département RH & Finances dans une entreprise de 1000 travailleurs pouvait rapidement représenter l’équivalent d’un temps plein. Eurides a par conséquent développé une plateforme permettant aux entreprises de gérer aisément les différentes alternatives à la voiture de société ou à l’utilisation d’un budget mobilité personnalisé, dans le respect de la législation fiscale et des lois sociales.

Roeland Vanrenterghem, Directeur Eurides : “Les patrons et les travailleurs sont prêts à changer radicalement leurs habitudes de mobilité. De nouveaux services et formules intelligentes en matière de mobilité fleurissent chaque jour. Citons notamment les différents systèmes de partage de véhicule et de vélo ou les nouvelles formules d’abonnement proposées par les opérateurs traditionnels de transport public. Les employeurs veulent que ces alternatives de mobilité intelligente soient accessibles à leur personnel mais craignent quelque peu la charge de travail administrative supplémentaire que cela va entrainer pour leur gestion au quotidien.” 

Dix fois plus de questions

Grâce aux capitaux injectés par BDO, Eurides va pouvoir peaufiner son outil mobilité. Le volet fiscal du budget mobilité ne doit pas être sous-estimé. BDO dispose de l’expertise en la matière et va pouvoir conseiller Eurides. Ainsi, les deux partenaires pourront proposer un logiciel complet aux entreprises afin qu’elles puissent déployer leur propre budget mobilité.

Hans Wilmots, CEO BDO Belgique : “Ce nouveau partenariat nous permet de répondre aux nombreuses questions que les entreprises se posent en matière de mobilité des travailleurs. Il nous permet par ailleurs de conjuguer nos expertises respectives pour proposer une solution concrète et professionnelle. Ainsi, nous offrons une solution supplémentaire à nos clients, qui peuvent continuer à se concentrer sur leurs activités phares.”

Erwin Boumans, Partner Tax BDO Belgique : “Avant, nous recevions quelques questions par mois concernant la problématique de la mobilité des travailleurs. Aujourd’hui, il y en a dix fois plus. Avec Eurides, BDO peut aider et conseiller davantage les entreprises concernant la législation, les différentes possibilités de mobilité et le volet fiscal y afférent. En effet, “la gestion fiscale” des différentes solutions de mobilité est beaucoup plus complexe que la seule gestion d’un véhicule de société.”

BDO et Eurides tablent sur 20.000 utilisateurs de la plateforme au cours de l’année.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !