Ces plug-in hybrides sont déductibles à (presque) 100%

Les « faux hybrides »… Tellement d’encre a déjà coulé à leur sujet. Et il en coulera encore dans les semaines à venir, quand Febiac et le SPF Finances auront terminé leur liste… C’est le moment de faire le point sur les plug-in hybrides qui sont, depuis le 1er janvier dernier, déductibles à 100%, ou presque. Nous avons essayé de les lister pour vous.

Téléchargez gratuitement le guide complet des véhicules déductibles à 100% !

Pour connaître le traitement fiscal exact des hybrides rechargeables, nous vous renvoyons à notre aperçu complet sur la fiscalité des voitures de société en 2020. Mais comme vous le savez probablement, la taxation des PHEV est basée sur la taille de leur batterie et leurs émissions de CO2. Ce sont surtout les grands SUV, particulièrement coûteux, qui sont exclus (Porsche Cayenne, Bentley Bentayga, Range Rover, …). Mais pas tous…

La liste ci-dessous reprend les voitures qui remplissent les conditions d’un traitement fiscal favorable.

Nous vous mettons cependant en garde : les chiffres de CO2 et le poids de toutes les voitures ne sont pas homologués et/ou ne peuvent être trouvés sur les sites de presse des marques concernées. C’est pourquoi, par exemple, vous ne trouverez pas encore la Kia XCeed, la nouvelle VW Golf ou la Seat Tarraco dans l’aperçu.

En outre, les émissions de CO2 dépendent des options et de la mise en œuvre du modèle.

Par exemple, la BMW Série 7 est déductible à presque 100% dans sa version de base. En montant en exécution ou en choisissant la version XDrive (quatre roues motrices), elle dépasse les 50 grammes et est fiscalement pénalisée avec une déductibilité de … 50%. Informez-vous donc correctement si vous décidez d’acheter un hybride rechargeable.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !