Domicile-travail : les 5 enseignements du diagnostic fédéral

Si la voiture reste le moyen de déplacement numéro un entre le domicile et le travail, son utilisation diminue. Les autres modes augmentent. C’est ce qui ressort du dernier diagnostic fédéral sur les déplacements domicile-travail réalisé par le SPF Mobilité auprès des sociétés de plus de 100 travailleurs.

Au total, les déplacements d’1,5 million de travailleurs ont ainsi été analysés par le SPF Mobilité et Transports. La collecte d’informations s’est déroulée du 1er juillet 2017 au 31 janvier 2018.

Voici les grands enseignements :

1. La voiture reste numéro un, mais…

65% des travailleurs continuent à utiliser la voiture pour se rendre au travail. Il s’agit cependant d’une diminution de 2,7% depuis 2005. C’est à Bruxelles qu’on enregistre la plus forte baisse.

2. L’utilisation du vélo augmente

A Bruxelles, 4,4% des travailleurs se tournent vers le vélo (+259% par rapport à 2005). En Flandre, ils sont 17% à pédaler pour se rendre au boulot, contre 1,6% en Wallonie.

3. Disparité des modes de déplacements selon les Régions

La distribution modale varie considérablement selon la région du lieu de travail.

  • À Bruxelles, l’usage des transports en commun est beaucoup plus fréquent.
    • 34% prennent le train (10,6 % en moyenne en Belgique) – soit presqu’autant qu’en voiture.
    • 19,1% prennent métro-tram-bus.
  • En Flandre, 17% des travailleurs viennent à vélo.
    • Cela fait du vélo après la voiture le moyen de transport le plus utilisé pour se rendre au travail.
    • En Flandre, les gens qui vont au travail à vélo sont près de cinq fois plus nombreux que ceux qui prennent le bus ou le tram.
    • Même dans les grandes villes flamandes, il y a trois fois plus de cyclistes que d’utilisateurs de trams ou bus.
  • En Wallonie,
    • les cyclistes sont encore peu nombreux (1,6%) même si leur nombre tend à augmenter dans les grandes villes.
    • Le nombre de covoitureurs (3,1%) est légèrement supérieur à celui de la Flandre (2,6%).
    • La voiture reste la norme (83,3%).
    • La part des transports en commun est plus ou moins équivalente à celle de Flandre (8,1%).

4. Moins de disparité entre hommes et femmes

Femmes et hommes utilisent en majorité la voiture pour se rendre au travail. Cependant, l’utilisation de ses alternatives diffèrent.

Ainsi, au niveau national, les hommes pratiquent par exemple plus le covoiturage ou la moto, alors que les femmes utilisent plus les transports en commun ou la marche.

On note également que la pratique du vélo en Flandre est autant féminine que masculine (17,6 % des femmes pour 17,3 % des hommes), mais que ce n’est pas le cas à Bruxelles (2,1 % pour 3,2 %) et en Wallonie  (0,8 % pour 1,8 %) où les hommes cyclistes sont proportionnellement bien plus nombreux.

5. Le télétravail progresse

Le nombre de télétravailleurs a augmenté de 39 % depuis 2014.

20 % des employeurs proposent le travail à domicile, ce qui représente 37 % des travailleurs concernés par le diagnostic fédéral domicile-travail.

A Bruxelles, ce pourcentage grimpe à 41 % des employeurs (70 % des travailleurs).

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Tags: Mobility