DriveNow : la sauce ne prend pas en Belgique

Plusieurs constructeurs cherchent leur voie dans les services d’autopartage. BMW ne fait pas exception, avec DriveNow, présent à Bruxelles entre autres, avec une plateforme en free floating et des voitures électriques. Mais c’est dur, dur, semble-t-il !

Ce sont nos confrères de De Tijd qui l’annonçaient : en deux ans, DriveNow a accumulé une dette de 3,25 millions en Belgique. Selon DriveNow, c’est dû au manque de popularité du car sharing dans notre pays. Aujourd’hui, l’opérateur de BMW compte 26.000 utilisateurs pour un parc de 300 voitures. Or, pour être rentable, il faut 60.000 utilisateurs. C’est le CEO de DriveNow Brussels, Christian Lambert, qui le dit !

Cela n’empêche pas le CEO de continuer à croire au potentiel de DriveNow à Bruxelles. Mais pour cela, il faudra une petite révolution en termes de mobilité. « La voiture de société est en effet trop bien implantée et le budget mobilité décidé récemment ne sera pas suffisant pour convaindre les navetteurs de changer de comportement. »

 

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Tags: Mobility