FEBIAC : « S’attaquer à l’hybride rechargeable ? Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain ! »

FEBIAC a tenu à réagir à l’information parue ce matin concernant la chasse aux « faux hybrides ». Voici les grandes lignes du communiqué de la fédération automobile.

« Moins de 50 kilomètres par jour »

« Les plug-in hybrides sont des véhicules combinant moteur thermique et moteur électrique, celui-ci étant rechargeable via une prise électrique. Les modèles aujourd’hui sur le marché disposent d’une batterie embarquée qui supplée le moteur thermique (ce qui permet le downsizinget l’abaissement de la consommation du moteur thermique). Ils permettent de rouler quelques dizaines de kilomètres en mode électrique. Mais il semble que 30, 40 ou 50 kilomètres parcourus électriquement ne suffisent pas. Comment est-ce possible ? La plupart des Belges parcourent quotidiennement moins de 50 km. Avec un hybride rechargeable, la majorité des conducteurs parviennent donc sans problème à se rendre au travail (et retour) en mode électrique. Ajoutons encore que de plus en plus d’employeurs prévoient des postes de recharge sur leur parking. La capacité électrique d’un véhicule ne doit donc que très rarement atteindre la centaine de kilomètres. Les hybrides rechargeables n’ont donc rien de ‘faux’. »

« Il faut davantage remettre en question le mauvais usage posé par un utilisateur nonchalant que la technologie elle-même. C’est tout l’inverse qui est fait ici. Surtout, qu’on ne jette pas le bébé avec l’eau du bain ! »

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !