Filip Rylant (Traxio) : « Toutes les exigences étaient déjà présentes dans nos showrooms »

Au terme de la conférence de presse du Comité de concertation, nous avons contacté filip Rylant, porte-parole de Traxio, la fédération qui défend les intérêts notamment des concessionnaires, garagistes et vélocistes.

La lettre ouverte diffusée hier à l’adresse des ministres et experts pour demander l’ouverture des showrooms à tout le monde a été entendue : tous les commerces non-essentiels (à part des métiers de contact) ouvriront leurs portes ce mardi 1er décembre.

Filip Rylant ne cache pas sa satisfaction de la décision d’ouvrir à nouveau les commerces non-essentiels.

A (re)lire :
Comité de concertation : les showrooms peuvent rouvrir à tout le monde, mais…

« Nous sommes contents, car nous constatons qu’il est crucial pour les acheteurs de voir le produit, la finition, la couleur… dans la dernière phase d’achat », confirme-t-il. « Durant la première vague, notre secteur a établi des protocoles stricts. Ils ont entre-temps été mis à jour. En réalité, toutes les mesures étaient déjà présentes dans les showrooms : les flux y sont maîtrisés ; il ne manque pas de place ; le matériel de désinfection est mis à disposition… »

Le porte-parole de Traxio poursuit : « Les autorités ont raison d’imposer des exigences strictes, mais nous insistons : ces exigences sont respectées dans nos salles d’exposition. Leur fermeture a fait des dégâts. Après un bon mois de septembre, les immatriculations avaient déjà reculé en octobre. Et ça s’est poursuivi en novembre. A la fin de l’année, nous allons faire face à une régression des immatriculations de l’ordre de 24%. »

#Auto #Fleet Dealers

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Trending