FLEET Research, partie 5 | « L’électrique est trois à quatre fois moins cher à l’usage »

Pour le 5e volet de notre étude sur l’évolution des ventes automobiles en Belgique d’ici 2030, nous avons rencontré Jochen De Smet, expert en mobilité électrique au sein du bureau d’études Sweco, et président d’EV Belgium depuis quelques mois. Le 8 juin, AVERE Belgium, la fédération pour la mobilité électrique, et EV Belgium, la communauté des conducteurs de véhicules électriques (VE) en Belgique, ont uni leurs forces. La communauté des conducteurs de VE, qui compte plus de 2.000 conducteurs de VE, est intégrée à AVERE Belgium. Ensemble, ils continuent sous le nom de « EV Belgium ». Nous avons mis Jochen De Smet sur le grill.

Une idée du nombre de voitures électriques qu’il y aura en Belgique dans les prochaines années ?

De plus en plus de constructeurs automobiles abandonnent progressivement le développement des moteurs à combustion. De plus en plus de nouveaux modèles arrivent sur le marché. Et le système fiscal pénalise les moteurs à combustion et encourage les VE. Sur la base de ces paramètres et des chiffres existants de la Febiac sur le parc automobile actuel, j’ai fait le pronostic prudent que dans un peu moins de dix ans, il y aura au moins 1,5 million de voitures électriques en circulation dans notre pays. Cela pourrait même grimper à 2 millions. Ce qui signifierait qu’en 2030, une voiture sur trois en Belgique serait électrique. Au début de l’année 2021, il y en avait 40.000.

Combien d’entre elles seront des voitures de société ?

Il est clair que les voitures de société prendront la tête de l’électrification du parc automobile. Certainement avec l’échéance de 2026 en vue, date à laquelle seuls les véhicules à émission zéro bénéficieront d’une déductibilité fiscale. A partir de 2026, nous supposons dans notre pronostic que 100% des voitures de société nouvellement immatriculées seront électriques, soit quelque 200.000 unités par an. Nous avons été prudents dans notre pronostic car nous supposons que cette législature – comme l’a annoncé le ministre des Finances Vincent van Peteghem – verra une révision du statut fiscal de la voiture de société en tant qu’avantage extralégal. Le marché total des VE, y compris les particuliers, s’élèverait alors à 250.000 véhicules immatriculés par an à partir de 2030. Il s’agit toutefois d’une estimation très prudente.

Retrouvez ici les quatre premiers volets de l’étude

De nombreuses entreprises sont intéressées par les économies engendrées par la voiture électrique. Pouvez-vous les estimer ?

Si l’on considère que la consommation moyenne d’une voiture à essence est de 6 l/100 km, elle vous coûtera 8 €/100 km au prix actuel du carburant. Le prix moyen que les entreprises paient pour l’électricité est d’environ 15 cents/kWh. Si l’on prend une consommation de 18 kWh pour un VE, on arrive à 2,7 euros/km. On peut donc prétendre qu’une voiture de société électrique est environ trois à quatre fois moins chère en termes de coûts opérationnels. Bien sûr, cela ne dit pas tout. Il faut également prendre en compte le prix du véhicule et de la recharge publique pour le TCO. Mais il est clair que vous avez tout intérêt à recharger le plus possible dans les locaux de l’entreprise. Parce qu’à la maison, vous payez en moyenne 25 centimes, et qu’il faut aussi tenir compte de la facturation occasionnelle dans les lieux publics.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending