FLEET Test : Isuzu D-Max

L’automobiliste a parfois le tort de se ruer aveuglément sur les valeurs sûres, sans même envisager les alternatives. Pourtant, chez les outsiders, il y a bien souvent du grain à moudre pour qui sait y voir clair. Isuzu, avec son D-Max, fait partie de ceux-là.

Light is right

Il n’est pas question de Lotus ici, mais d’une marque spécialisée dans le pick-up qui s’est interrogée sur le bienfondé de la course à l’échalote que s’impose la concurrence. Isuzu a choisi une voie plus rationnelle qui lui a permis de proposer un pick-up capable d’embarquer une tonne de chargement, de tracter 3.500 kilos et de s’aventurer en off-road… avec un moteur plus modeste, de 1,9 litres de cylindrée seulement. Il développe 163 ch et 360 Nm de couple et peut être accouplé à une boîte manuelle ou automatique. Et alors que la majorité de ses concurrents télescope l’aiguille de la balance par-delà les deux tonnes, celui-ci se contente de 1.915 kilos, tout bénef’ pour la consommation.

Histoire de choix

Bien entendu, avec un prix de base de 29.645 €, soit près de 8.000 € de moins que la Mercedes Classe X par exemple, il ne faut pas s’attendre à des miracles en matière d’équipements ou de finition. Les Japonais ont privilégié la robustesse à la présentation… et ont commis quelques erreurs. Si l’écran d’info-divertissement central fait le boulot, ses peu pratiques et minuscules boutons sont inutilisables avec des gants… C’est malheureusement la grande lacune de ce D-Max, un léger manque de jusqu’au-boutisme en matière d’équipement, avec pour meilleur exemple une position de conduite perfectible en raison d’un volant non réglable en profondeur.

Et pourtant…

… au volant, l’Isuzu ne s’en sort pas mal et se montre assez facile à prendre en mains. Equipé de pneus plutôt off que road, il demandait de se montrer prudent sur chaussée humide, mais se révélait plutôt confortable, si on fait exception d’un moteur un peu sonore lorsqu’il est mis en charge. La boîte de vitesses n’est pas un modèle de réactivité. Malgré sa puissance contenue, le D-Max évolue sans peine et fait fi des marres de boues et des déclivités.

Bilan

Par certains aspects, notre Isuzu peine à rendre les coups à ses concurrents, même si dans l’essentiel, il fait le job. Une opportunité à considérer pour les budgets serrés ou les utilisations occasionnelles.

Plus :

Look sympa

Tarif

Poids

Moins :

Moteur un peu sonore en charge

Comportement perfectible sur route humide

Ergonomie et matériaux de l’habitacle

Ce pick-up (comme bien d’autres), vous pouvez le retrouver au Salon de Bruxelles. Pour connaître les avantages fiscaux et le test d’autres pick-up, cliquez ici !

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Tags: Auto Tests
Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be ou appelez le 0472 / 80 26 25)

Houman 2811 Hombeek