FLEET Test : Nissan Navara

Plutôt sympathique, cette version AT32 du Navara tombe un peu hors-jeu dans notre comparatif. Evitons de comparer des pommes et des… roses des neiges, et concentrons-nous sur les spécificités de cet extrême aventurier japonais.

Arctic Truck

Le nom barbare du baroudeur japonais lui vient d’une société islandaise, Arctic Trucks, spécialisée dans la conversion de véhicules tous terrains, afin de leur permettre d’insulaires crapahutages, dans les conditions les plus délicates. Quant à la qualification « 32 », c’est la taille, celle des roues spécifiques à cette version. De larges et hauts pneus à galets, destinés à se défaire des boues les plus collantes, des sables les plus meubles, des rocailles les plus glissantes. Et comme vous pouvez le constater sur nos photos, l’Arctic Trucks ne s’en est pas tenu là : garde au sol rehaussée de 20 mm, largeur en croissance de 40 mm. Pour éviter tout dégât lors des pérégrinations les plus extrêmes, le véhicule est équipé d’une protection des éléments mécaniques. En option, il peut être équipé du snorkel, le périscope de plastique que vous voyez longer le montant de pare-brise de l’engin. Il permet de préserver le moteur en cas d’évolution dans la poussière ou dans les passages à gué… profonds de 800 mm.

Quoi ma gueule ?

Il faut bien reconnaître que ce Navara a le physique de l’emploi et a bien plus sa place dans la m***e que sur les boulevards. Un sentiment confirmé au volant. Sa garde au sol et ses gros pneus ont un effet sur ses qualités routières. Un peu plus flou et moins précis, le comportement nécessite une certaine prudence sur chaussée humide en raison des gros pneus, alors que la direction nécessite un peu plus de vigueur. Disponible dès 42.120 € (HTVA), le Navara OFF-ROADER AT32 compte toujours sur le bloc diesel de 2,3 litres à double suralimentation. Développant 190 ch, ses 450 Nm étaient situés un peu bas pour mettre facilement en branle notre engin, freiné par ses roues de 32 pouces. La boîte automatique à sept rapports optionnelle se montrait plutôt douce. Quant aux performances off-road, elles ont de quoi surprendre : ses pneus creusent de véritables tranchées dans le sol et le blocage des différentiels avant et arrière permet de se sortir des plus mauvais pas… sans grand souci !

Pick-up aussi

Si cette version toute particulière a une vocation plus globe-trotter que hard worker, les 1.560 et 1.578 mm de largeur et longueur de la benne permettent d’emporter des bagages pour un joli tour du monde ou 1.045 kilos de sardines sauce tomates en conserve par exemple, à moins que vous ne désiriez tracter un campement mobile ne dépassant pas 3.500 kilos.

Bilan

Le Navara AT32 a une destination spécifique et dégrade un peu la polyvalence du véhicule. Il n’en reste pas moins que ses qualités utilitaires demeurent, doublées de l’intérêt d’une garantie de 5 ans ou 160.000 km.

Plus :

Baroudeur parmi les baroudeurs

Look

Capacités de travail préservées

Equipement AT32

Moins :

Moins routier

Surcoût

Détails de finition

Prix de base

 

Ce pick-up (comme bien d’autres), vous pouvez le retrouver au Salon de Bruxelles. Pour connaître les avantages fiscaux et le test d’autres pick-up, cliquez ici !

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !