#FLEETMob17 : de 70 % d’autosolistes en 2010 à 23 % aujourd’hui chez Engie !

Le fournisseur de gaz et d’électricité Engie a mis en place un plan de mobilité, « Let’s choose ». Résultat de ce plan : de 70 % d’autosolistes en 2010, Engie en dénombre aujourd’hui 23 %. 

Igor Lefebvre (Engie) – Picture : Union wallonne des entreprises

« Notre vision de mobilité est basée sur la durabilité avec trois objectifs : réduire les besoins en mobilité, encourager l’usage des transport publique ou de mobilité douce et ‘verdir’ les déplacements », a expliqué Igor Lefebvre, Sustainability & Environmental Manager, lors d’une présentation au Réseau des Mobility Managers mis en place par la cellule mobilité de Union wallonne des entreprises (UWE).

Déménagement près de la gare du Nord, à Bruxelles

Le siège d’Engie a déménagé à 200 mètres de la gare du Nord, à Bruxelles. « Dans ce nouvel immeuble, le nombre de places de parking est restreint : 380 places pour 3.300 postes de travail (11,5 %) », ajoute encore Igor Lefebvre. « Engie a organisé le transport collectif de ses collaborateurs de quatre endroits aux abords de Bruxelles vers le siège. »

En plus, Engie a cherché à favoriser le recours aux téléconférences, au télétravail (sous certaines conditions), à l’organisation du covoiturage, à la promotion de la marche et du vélo, à l’intégration de voitures à basses émissions CO2 dans sa car policy, etc.

Budget mobilité

En fait, les collaborateurs d’Engie ont pu profiter d’un budget mobilité quasiment sur mesure. Pour un montant équivalent, le personnel pouvait donc choisir entre le maintien de sa place de parking ou opter pour une série de solutions en matière de mobilité (vélo, abonnement transports publics, carsharing, etc.), de services (matériel électronique, formations, bons Décathlon…) ou encore, d’avantages extra-légaux (jours de congé supplémentaires, etc.).

Le résultat est aujourd’hui concret. Engie a vu le nombre d’automobilistes décroître, de 70 % en 2010 à 23 % en 2017.

Pour favoriser la voiture électrique…

Acteur de premier plan dans le secteur de l’électricité, il semblait assez logique également de mettre en place un plan favorisant l’usage de la voiture électrique. Pour y parvenir, Engie a simplement augmenter le budget des travailleurs qui optent pour cette solution électrique. Ainsi, la durée du contrat de leasing est de 48 mois pour les conducteurs de voitures électriques (contre 60 mois pour le diesel). En plus d’un accès gratuit à des bornes sur le lieu de travail, la station de recharge est installée gratuitement au domicile de ces collaborateurs. Et ceux-ci peuvent disposer d’une autre voiture pour leurs vacances (via le service ALD Switch).

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !