#FMOTY19 | Anne Steuns (Peugeot-Citroën-DS) : « Préférable de conserver les valeurs NEDC 2.0 »

Anne Steuns termine cette troisième semaine de campagne #FMOTY19. Si elle se montre satisfaite des valeurs NEDC 2.0 affichée par les trois marques qu’elle représente (Peugeot-Citroën-DS), elle insiste sur un point : « Nous n’avons connu aucune interruption de production. La preuve : PSA occupait la tête du classement européen en termes de livraisons ».

Quel impact a eu le WLTP/NEDC 2.0 pour vos marques en termes de CO2 ?

 PSA a résolument fait le choix de l’innovation pour répondre aux normes de dépollution Euro 6.2. Cela passait par des investissements dans de nouvelles technologies de purification des gaz d’échappement : un nouveau filtre à particules pour les moteurs à essence et un nouveau traitement des NOx pour les diesel. Au bout du compte, nos valeurs CO2 sont très bonnes. Entre NEDC 1.0 et NEDC 2.0, l’augmentation moyenne de ces valeurs est limitée à 10%. Certains modèles affichent même désormais des chiffres inférieurs… Ce qui nous permet aujourd’hui, de pouvoir proposer un modèle déductible à 90% dans chaque segment B2B.

Anne Steuns - Citroën, DS en Peugeot (6)-minEt en termes de ventes ?

Chez nous, ça s’est relativement bien passé. Nous n’avons connu aucun arrêt de production. C’est que nous avons pu faire homologuer tous nos moteurs à temps. Et aujourd’hui, nos véhicules affichent un excellent score en termes de TCO et des ATN intéressants. De quoi nous ouvrir des opportunités dans le business. Cela s’est traduit dans les chiffres : en septembre dernier, PSA occupait la tête du classement européen en termes de livraisons.

Peut-on rêver d’un monde automobile tout électrique ?

On peut toujours rêver ! L’avenir nous dira si ce rêve deviendra réalité. Mais il est vrai que pour atteindre les seuils de CO2 imposés par l’Europe, tous les constructeurs doivent se tourner vers l’électrification de leur gamme. Chez PSA, nous avons fait le pari d’électrifier totalement nos plus petits modèles. Et pour les plus grands modèles, nous misons sur les versions plug-in hybrides. En plus, tous les modèles Peugeot, Citroën et DS lancés à partir de 2019 proposeront une version thermique et une alternative électrifiée.

Anne Steuns - Citroën, DS en Peugeot (6)-minLe constructeur automobile doit-il absolument devenir un fournisseur de mobilité ?

Selon moi, oui. Tant le monde automobile que l’usage qui en est fait sont dans une phase évolutive. En tout cas, PSA a décidé de se profiler comme un fournisseur de mobilité au travers de la marque Free2Move. Aujourd’hui, cette marque à part entière propose une gestion connectée du parc (Connect Fleet), des solutions de carsharing (Fleet Sharing) et des solutions de location de longue durée avec Free2Move Lease, notre captive.

A partir du 1er janvier 2021, doit-on continuer encore une année à prendre en compte les valeurs NEDC 2.0 ou plutôt celles du WLTP ? Pourquoi ?

Il serait préférable de conserver les valeurs NEDC 2.0 car c’est plus simple pour les entreprises, sans oublier qu’elles sont plus avantageuses. Si nous glissons vers le WLTP, les valeurs vont encore augmenter de certainement 20 à 30% par rapport aux valeurs actuelles. Si on les combine au nouveau modèle fiscal qui se trouve aujourd’hui sur la table, l’impact sur le TCO des voitures sera lourd à digérer.

Peugeot 3008
Peugeot 3008

Quels sont aujourd’hui les chevaux de bataille fleet dans les gammes de PSA ?

Chez Citroën, c’est le Grand C4 SpaceTourer, connu de tous comme étant le Grand C4 Picasso. Le lancement du C5 Aircross pourrait quand même bien lui piquer la vedette en 2019. Chez Peugeot, les SUV – tant 3008 que 5008 – connaissent un succès fou. Nous attendons quand même une concurrence de la 508 (aussi en version SW), avec laquelle Peugeot va essayer de reprendre position sur le segment D. Chez DS, la DS7 Crossback a réussi à se positionner comme étant un vrai modèle fleet, puisque 75% des ventes se font à des clients B2B. Et nous pensons que la DS3 Crossback, lancée début de l’an prochain, trouvera aussi son chemin dans les flottes. Et puis, du côté des utilitaires, les Peugeot Partner et Citroën Berlingo continuent à être très appréciés.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !