#FMOTY19 | Marc Fumagalli (Renault-Dacia) : « Encore 60 à 65% de ventes diesel en flottes » (vidéo)

Aujourd’hui, c’est Marc Fumagalli, Fleet Manager de Renault et Dacia, qui se prête au jeu du « débat électoral » pour le titre tant convoité de FLEET Manager of the Year 2019. « L’incertitude fiscale plane sur le secteur depuis le début de l’année », regrette-t-il.

Quel impact a eu le WLTP/NEDC 2.0 pour Renault et Dacia ?

En fonction des modèles, nous avons eu des augmentations de 10 à 20% environ. Nous restons néanmoins bien placés avec des modèles comme la Clio, la Mégane Grandtour, mais également les Captur et Kadjar.

Et en termes de ventes ?

On s’attendait à une année compliquée. Nous étions perplexes fin de l’année dernière. Finalement, nous avons commencé l’année sur les chapeaux de roues lors du Salon. La tendance s’est prolongée pendant les mois qui ont suivi. Et aujourd’hui, on peut se targuer d’avoir des résultats en progression par rapport à l’an dernier.

Peut-on rêver d’un monde automobile entièrement électrique ?

Avec les normes CO2 de plus en plus sévères que l’Europe est en train de mettre en place, il y aura de plus en plus de véhicules électriques et hybrides sur le marché. D’ici 2022, Renault lancera huit nouveaux modèles électriques et douze modèles électrifiés. Mais je ne pense pas qu’on arrivera à un monde 100% électrique d’ici demain. D’ailleurs, les tendances montrent que le marché sera à 30% d’ici 2030. Il y a donc encore de la marge, d’autant que, selon moi, les véhicules thermiques ont encore un bel avenir. Notamment le diesel qui reste aujourd’hui encore la meilleure solution pour les gens qui font beaucoup de kilomètres. Et ça se voit : nous sommes encore à 60-65% de ventes diesel en flottes.

Un constructeur automobile doit-il absolument devenir un fournisseur de mobilité ?

C’est déjà le cas aujourd’hui. Renault est déjà partenaire de plusieurs projets de carsharing, en Europe et en Belgique. Nous travaillons aussi au développement de différentes applications qui permettrons notamment aux gestionnaires de parc de mieux gérer leur flotte à distance ou de proposer à leurs employés un pool de véhicules partagés.

A partir du 1er janvier 2021, doit-on continuer encore une année à prendre en compte les valeurs NEDC 2.0 ou plutôt celles du WLTP ?

L’incertitude fiscale plane sur le secteur depuis le début de l’année. Il a fallu attendre le mois de juin pour que le gouvernement communique que les valeurs NEDC 2.0 seraient applicables jusqu’à fin 2020. Pour savoir ce qui se passera à partir de 2021, il faudra attendre les élections de mai prochain. Le temps que le gouvernement ne se forme, je crains qu’il n’y aura pas de décision avant courant de 2020, voire fin 2020, comme d’habitude. C’est donc difficile de prévoir ce qui se passera. Mon avis, c’est qu’il faudra de toute façon passer au WLTP un jour ou l’autre.

Quels sont aujourd’hui les chevaux de bataille fleet chez Renault et Dacia ?

Le Grand Scénic est le modèle le plus vendu en flottes du côté de Renault. A côté de cela, il y a d’autres modèles qui se comportent très bien : Clio, Mégane Grandtour ainsi que les SUV Kadjar et Captur. Chez Dacia, le Duster fonctionne très bien mais plutôt dans les petites flottes de proximité.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !