Ford lance son offensive hybride

Nous découvrions donc mardi la variante (mild) hybride des Fiesta, Focus et Mondeo, les versions plug-in hybrides des Transit en Tourneo Custom, un tout nouvel Explorer PHEV et un prototype d’une toute nouvelle Puma, deux échassiers qui enrichiront l’offre de SUV européens de Ford d’ici la fin de l’année. 

Ecoboost Hybrid

Ford dote sa gamme hybride d’une toute nouvelle motorisation EcoBoost Hybrid, que l’on retrouvera dans la Fiesta , la Focus et la Puma. Contrairement aux modèles plus compacts, qui seront équipés du bloc à trois cylindres 1.0 EcoBoost essence, la Kuga opte pour une solution mild-hybrid diesel. Le modèle est équipé du 2.0 EcoBlue diesel de 150 ch, et a droit à un support électrique grâce à un alterno-démarreur intégré qui profite de l’énergie récupérée au freinage pour alimenter les périphériques en électricité via le réseau de bord à 48V. Ford promet en cela une consommation normalisée de 5 l/100 km (132 g de CO2/km), soit 10 % de moins qu’un diesel classique.

Hybrid

L’an prochain, la gamme sera étendue par un Kuga Hybrid, caractérisé par le 2,5 l essence à cycle Atkinson, les moteur électrique et générateur, la batterie au lithium-ion et une boîte automatique à variation de couplé développée en interne. Également disponible en transmission intégrale, elle ne consommerait que 5,6 l/100 km.

Plug-in Hybrid

La version plug-in se différencie par un accu de 14,4 kWh devant permettre de parcourir 50 km sur la seule énergie électrique. Ceux qui utiliseront la prise du Kuga de manière optimale (quatre heures de recharge via une prise conventionnelle, ndlr) et contiendront les distances parcourues, peuvent compter sur une consommation normalisée de 1,2 liter/100 km (29 g CO2/km).

Explorer

Si l’Explorer faisait partie des meubles aux States, Ford craignait que les chances de survies du SUV à sept places soient limitées sur le Vieux Continent. A raison d’ailleurs, à moins d’y connecter une prise.

Pour faire rentrer l’Explorer de 5 m de long et de 2 m de large dans l’esprit et le porte-monnaie du consommateur européen, le moteur 3 litres V6 de 350 ch est assisté par un moteur électrique de 100 ch. Cette combinaison, intégrant également un pack de batteries de 13,1 kWh, génère un total de 450 ch et non moins de 840 Nm de couple, de quoi tracter 2,5 tonnes de caravane, de bateau de plaisance ou d’Audi e-tron. Ford annonce un rayon d’action de minimum 40 km, la norme d’émission grimpant à 3,4 l/100 km (78 g CO2/km).

L’Explorer PHEV a en série droit à une boîte automatique à dix rapports avec double embrayage, qui répartit la puissance disponible sur le sur les quatre roues. La distribution de celle-ci est fonction des sept modes de conduite et de l’état de charge de la batterie, que vous pourrez gérer via les modes EV Now, EV Later ou EV Charge qui parlent d’eux-même. L’architecture hybride parallèle permet également de bénéficier de toute la puissance disponible combinée, quand les conditions de circulations l’exigent.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !