« L’avenir est à la mobilité combinée »

En ce début de la semaine de la mobilité, FLEET.be s’est entretenu avec Robrecht Van den Broeck, Strategic Consultant EV d’Alphabet. La conduite électrique et toutes les nouvelles formes de mobilité, c’est son quotidien. Dans quelle mesure est-il réaliste de passer entièrement à une flotte électrique d’ici 2026 et quelles formes de mobilité existeront à côté des voitures de fonction ? Aucun dilemme n’a été éludé.

Que faites-vous précisément chez Alphabet ?

Mon travail consiste à étudier les tendances de la mobilité d’aujourd’hui et de demain et à les développer au sein d’Alphabet. En d’autres termes, j’aider les clients en répondant à leurs questions sur les tendances actuelles, et en les informant sur ce qui se prépare pour l’avenir, afin qu’ils puissent l’anticiper si nécessaire. La conduite électrique est à la mode aujourd’hui et le restera pendant un certain temps, mais il reste à voir ce que l’avenir nous réserve.

En effet. À votre avis, quelle sera la prochaine grande nouveauté ?

Je pense aux nouvelles formes de mobilité, telles que le budget mobilité.  Aujourd’hui, il existe déjà une certaine demande en ce sens, mais le cadre juridique n’est pas encore totalement en place. Toute personne qui le souhaite peut échanger sa voiture de fonction sous certaines conditions, mais l’expérience nous montre que les gens ne sont pas encore vraiment ouverts à cette idée.

Il me semble judicieux d’étendre ce budget mobilité aux salariés qui n’ont pas de voiture de fonction, car aujourd’hui ils se déplacent souvent dans une voiture plus ancienne et plus polluante. De plus, le système du budget mobilité est assez compliqué, ce qui n’aide pas vraiment. Chez Alphabet, nous approuvons pleinement l’idée d’un budget de mobilité, mais celui-ci doit être réalisable dans la pratique.

Nouvelles solutions de mobilité

La voiture passera-t-elle complètement au second plan ?

Non, je ne pense pas. Je pense que la voiture jouera toujours un rôle important, surtout sous sa forme électrique, mais d’autres possibilités verront le jour. L’avenir est à la mobilité combinée. La voiture peut devenir plus petite, mais elle peut alors être combinée, par exemple, avec un vélo ou les transports publics. Toutefois, le réseau de transport public devra être amélioré. Aujourd’hui, ce réseau ne répond pas suffisamment aux besoins. Par exemple, il me faut au moins une heure pour me rendre à Bruxelles en transports publics, alors qu’en voiture, il ne me faut pas plus de 30 minutes.

Quel sera le catalyseur de cette nouvelle mobilité ?

Nous constatons que la popularité des nouvelles solutions de mobilité est actuellement stagnante. De nombreux observateurs des tendances prédisaient que la voiture ne serait plus importante pour la jeune génération, mais l’expérience montre qu’une fois qu’ils commencent une vie de famille, ils voient les avantages d’avoir une voiture, et choisissent également l’option de posséder une voiture comme source de « liberté dans la mobilité ». C’est pourquoi je vois un avenir dans la combinaison de la nouvelle mobilité et de la voiture. Mais il faut ensuite que le cadre juridique soit en place.

Cependant, nous sommes déjà préparés au passage de la possession à l’utilisation de la voiture. Les clients peuvent opter pour différentes formules d’autopartage telles qu’AlphaCity ou utiliser la plateforme de mobilité via notre application Mobility. En d’autres termes, nous sommes prêts pour le moment où le budget mobilité sera débloqué.

Les hybrides rechargeables relégués plus rapidement

Le cadre juridique détermine en effet dans une large mesure notre mobilité. Voyez-vous déjà des changements dus au projet de loi du ministre Van Peteghem, qui entend n’accorder un avantage fiscal qu’aux seules voitures de société électriques à partir de 2026 ?

Oui, en effet. L’étape intermédiaire des hybrides rechargeables, que j’avais initialement estimée à quatre ans, va maintenant s’éteindre plus rapidement. Grâce au nouveau régime fiscal, le passage au 100% électrique se fera beaucoup plus rapidement. En outre, la gamme de voitures entièrement électriques s’est considérablement élargie au cours des derniers mois. Chaque marque a au moins deux ou trois voitures électriques dans sa gamme, et cela va encore augmenter dans les mois à venir. D’ailleurs, les constructeurs eux-mêmes remarquent que quelque chose bouge sur le marché de l’électrique et avancent déjà des sorties en 2022 afin de renforcer au maximum leur position. De quoi permettre à l’onde électrique d’être de plus en plus forte.

Quels sont les écueils que vous voyez encore pour la voiture électrique ?

Les constructeurs automobiles seront prêts pour 2026. Nous aussi. Mais la question est de savoir si les infrastructures le seront. La transition électrique passe par des points de charge en nombre suffisant. L’encouragement du gouvernement à l’installation de bornes de recharge accessibles au public sur les sites des entreprises, mais aussi chez les particuliers, constitue déjà un pas dans la bonne direction.

Pour les consommateurs, c’est surtout une question d’information. Nous recevons beaucoup de questions sur la facturation, par exemple. Je dis toujours que vous devez permettre à vos employés de se recharger à la maison et au travail et le prévoir dans vos budgets. Nous disposons à cet effet d’un système intégré qui permet, par exemple, de rembourser au conducteur sa consommation à domicile par le biais d’une facturation fractionnée. Nous avons toutes ces connaissances au sein d’AlphaElectric et nous sommes heureux de les partager avec nos clients.

Un conseil : mieux vaut inclure les droits et obligations autour de la borne de recharge dans votre car policy. Qu’en est-il du coût de la borne de recharge à domicile si l’employé est licencié ou quitte l’entreprise ? L’employé doit-il payer une indemnité dans ce cas, puisqu’il reste le propriétaire ? Il est préférable de coucher cela préalablement sur papier.

Vous voulez en savoir plus sur la conduite électrique chez Alphabet ? Cliquez ici !

#Advertorial

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending