Le marché belge de l’occasion rattrape fortement son retard

Le marché de l’occasion en Europe fait une remontée rapide après le confinement, selon les statistiques d’Indicata Market Watch. Et la Belgique fait encore mieux que la moyenne …

Market Watch by Indicata (qui fait partie du remarketer Autorola) fournit des mises à jour mensuelles sur les tendances du secteur de l’occasion. Si l’on examine les chiffres de mai et les chiffres cumulés depuis le début de l’année, on constate une nette reprise dans 13 pays européens. La baisse a été de 17% pour les cinq premiers mois par rapport à la même période l’année dernière. Au cours de la dernière semaine de mai, il a encore chuté à 9 %.

Moins de diesel, plus d’essence et d’hybrides

Autre tendance nette : les diesels perdent clairement de leur popularité, tandis que l’on achète de plus en plus de voitures hybrides, électriques et à essence. Le graphique ci-joint montre toujours un déclin pour l’essence, mais il faut le replacer dans le contexte du déclin général du marché de 17 %. Il y a donc une augmentation nette.

Belgique : retour rapide

Après le lockdown, le marché belge de l’occasion connaît l’une des remontées les plus rapides d’Europe. Sur l’ensemble du mois de mai, la baisse a encore été de 15 %, mais le taux de remontée hebdomadaire a quadruplé depuis avril. Par conséquent, à la fin du mois de mai, le niveau était le même que l’an dernier.

La tendance à la baisse des ventes de diesel (-29,88%) se poursuit encore plus fortement en Belgique que dans le reste de l’Europe. Les clients passent à l’hybride (+15 %) et à l’essence (+6,21 %).

Il y a aussi plus de jeunes modèles vendus en Belgique (0 à 3 ans) au détriment des plus anciens. La plus forte baisse est observée pour les modèles entre 6 et 12 ans (une baisse totale de plus de 40 %).

Depuis fin avril, les ventes d’occasion ont fortement augmenté en Belgique. Fin mai, il était déjà au même niveau que l’année dernière.

Une note positive : les prix sont restés stables pendant et après le confinemente. Autre tendance marquante : les concessionnaires belges – contrairement à leurs collègues des autres pays européens – ont reconstitué leurs stocks ces dernières semaines, ce qui leur permet également de répondre à la forte hausse de la demande.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !