Le réseau belge est-il prêt pour le transport électrique ?

Dans les scénarios les plus optimistes, pas moins de 1,5 million de voitures électriques pourraient être en circulation en Belgique d’ici 2030. Une bonne nouvelle pour le climat – mais le réseau énergétique pourra-t-il faire face à l’explosion de la demande qui en résultera ?

Opinion par André ten Bloemendal, Vice President Sales Europa ChargePoint

Ce n’est pas seulement le nombre de voitures électriques qui augmente rapidement, mais les flottes s’électrisent également à un rythme soutenu. On le voit notamment dans les livraisons à domicile, qui se font de plus en plus à l’électricité. HelloFresh, Bpost, Carrefour et Delhaize, entre autres, investissent massivement dans les livraisons électriques.

Plus il y a de voitures électriques en circulation, plus la demande d’énergie est importante. Une étude du BNEF montre que 500 millions de VE supplémentaires sur le marché entraîneront une augmentation de 5 % de la consommation mondiale d’énergie. Le CREG a calculé pour la Belgique qu’un million de voitures électriques demandent 4% d’électricité en plus. Si tous ces véhicules devaient se recharger simultanément (par exemple, en rentrant du travail), cela provoquerait une congestion (locale) du réseau (comme cela se produit déjà lors des pics de production d’énergie solaire), le réseau énergétique ne pouvant pas faire face à la demande soudaine d’électricité. Le spectre de la congestion du réseau a déjà provoqué l’introduction d’un tarif de capacité cette année, qui entrera en vigueur en Flandre en 2022.

Les voitures électriques comme protection du réseau

Les VE ne doivent pas nécessairement être une charge pour le réseau. Ils peuvent faire partie de la solution. En fait, grâce aux solutions de recharge intelligentes, ils constituent un outil important pour maintenir l’équilibre du réseau énergétique.

Les véhicules électriques, les bornes de recharge et les fournisseurs échangent constamment des données grâce à ces solutions de recharge. Cela offre d’énormes avantages en termes d’équilibrage du réseau. Les stations de recharge peuvent surveiller, gérer et limiter l’utilisation des équipements de recharge afin d’optimiser la consommation d’énergie et ainsi gérer passivement et activement les pics de demande. Ainsi, des réseaux entiers ou des dépôts individuels peuvent réduire la capacité de charge pendant les heures de pointe, ou créer un pic artificiel en chargeant plusieurs véhicules simultanément à la capacité maximale.

La gestion de la charge en alternant la recharge entre plusieurs véhicules ou en distribuant l’électricité devrait donc être un élément clé de la stratégie de tout parc ou fournisseur.

« La Belgique dispose d’assez d’électricité pour maintenir 1 à 2 millions de voitures en charge. Reste à savoir si cela peut se faire en une seule fois. »

Lorsqu’un grand nombre de véhicules doivent être rechargés simultanément, les solutions de recharge de VE en réseau offrent également la possibilité de surveiller la consommation d’énergie en temps réel, de contrôler les coûts en fixant un plafond de puissance pour éviter les frais liés à la demande, et même d’installer davantage de stations de recharge pour permettre à d’autres voitures de se recharger grâce à la gestion de la puissance.

Même si l’infrastructure locale existante peut prendre en charge correctement des flottes électriques plus importantes, les micro-réseaux avec production et stockage décentralisés (tels que les panneaux solaires et les systèmes de batteries) constituent un outil important pour répondre aux besoins énergétiques d’une flotte. Ils protègent le réseau énergétique de la surcharge pendant les périodes de demande de pointe. En outre, ils contribuent à garantir le fonctionnement des stations de recharge en empêchant les interruptions des sessions de recharge causées, par exemple, par des défaillances du réseau.

Un parc automobile à l’épreuve du temps

La Belgique dispose d’assez d’électricité pour maintenir 1 à 2 millions de voitures en charge. Reste à savoir si cela peut se faire en une seule fois. En définitive, les VE, associés à des solutions de recharge intelligentes, offrent de nombreuses possibilités d’économies d’énergie et de gains d’efficacité sur le long terme. Mais les gouvernements, les entreprises du secteur de l’énergie et les exploitants de parcs automobiles devront alors prendre conscience du rôle crucial qu’ils jouent dans un avenir plus vert.

#Auto #Mobility

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending