Le StreetScooter de Deutsche Post en vente libre !

Connaissez-vous le StreetScooter ? Il ne s’agit pas vraiment d’un deux-roues motorisé, même si l’entreprise produit bien des vélos à assistance électrique et des tricycles. Ici, nous parlons bien d’un utilitaire léger électrique développé par et pour le groupe Deutsche Post DHL. Eh bien, figurez-vous que le prestataire logistique allemand compte désormais commercialiser une partie de sa production à des tiers.

Non, non, vous ne rêvez pas : Deutsche Post DHL se lance dans la vente de véhicules électriques. Pour le moment, quelque 10.000 exemplaires sortent des chaînes d’Aachen, en Allemagne. D’ici à la fin de l’année, Deutsche Post DHL compte ouvrir un deuxième site de fabrication en Rhénanie-du-Nord-Westphalie afin de doubler la production actuelle, avec l’ambition de commercialiser au moins la moitié de ces 20.000 unités à des tiers. « Les autorités municipales, les partenaires stratégiques et les clients exploitant des flottes importantes en Allemagne et dans le reste de l’Europe : voilà, dans un premier temps, autant d’acheteurs potentiels », précise la Deutsche Post.

Les clients allemands pourront compter sur un réseau de 400 garages à travers l’Allemagne pour assurer les entretiens et réparations. L’histoire ne dit pas comment devront se débrouiller le reste de l’Europe…

Le volume restant rejoindra la flotte de l’entreprise en Allemagne et dans le reste de l’Europe. La Deutsche Post entend doubler (au minimum) son parc de StreetScooter pour les livraisons de courrier et de colis. Aujourd’hui, ce parc en dénombre quelque 2.500.

Plusieurs déclinaisons

« Nous l’avons conçu comme un outil. La finition n’a donc pas à être aussi poussée que celle d’une voiture de tourisme », a expliqué Wim Neidlinger, directeur du développement de la division Streetscooter de Deutsche Post.

Par contre, la fiabilité – selon Deutsche Post DHL et sa filiale StreetScooter – ne semble souffrir aucune critique. « La durée de vie des camionnettes est de 16 ans et leur durée d’usage de six jours par semaine à raison de 10 heures consécutives par jour. » Voilà qui promet pour un véhicule électrique…

Pour un prix de base de 32.000 euros, les clients pourront acquérir le StreetScooter Work, long de 4,71 mètres et offrant un volume de chargement de 4,3 m³, pour une charge utile de 710 kilos. Ce modèle est doté d’une batterie de 20,4 kWh, et dispose d’une autonomie de 80 km. Sa vitesse est limitée à 120 km/h.

C’est la seule offre existant pour l’heure. Mais dès 2018, la gamme devrait être étoffée de deux autres versions : le Work L (8 m³) et le Work XL (près de 20 m³).

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !