LeasePlan au gouvernement : « Des mesures fiscales pour les énergies alternatives »

Nous prenons de plus en plus conscience des conséquences néfastes des combustibles fossiles les plus couramment utilisés pour nos voitures, à savoir le diesel et l’essence. Nocifs pour l’environnement et pour notre santé, ils sont également limités. Les ressources seront bientôt épuisées et les carburants alternatifs sont donc de plus en plus mis en avant, avec plus ou moins de succès. LeasePlan dresse l’inventaire des avantages et des inconvénients.

LeasePlan vous présente les principales alternatives:

VÉHICULES ÉLECTRIQUESBMW-i3-P90136119-1024x681-w800-h600

Les véhicules électriques sont actuellement les véhicules dotés d’un mécanisme d’entraînement alternatif les plus connus dans notre pays. Sur un véhicule électrique, le moteur est alimenté par une batterie lithium-ion. Le moteur électrique est parfois doublé d’un moteur d’appoint utilisant un carburant fossile.

Si la voiture électrique constitue un énorme progrès par rapport aux voitures équipées d’un moteur classique, elle nécessite un investissement plus important et présente une autonomie plus faible. Une bonne nouvelle toutefois : les constructeurs automobiles proposent aujourd’hui pratiquement tous un modèle électrique. Le choix est donc relativement vaste.

Une voiture électrique dont la batterie est complètement chargée peut, à ce jour, parcourir de 120 à 160 km, soit considérablement moins qu’une voiture essence ou diesel à réservoir plein. Autrement dit, le véhicule doit être rechargé tous les 160 km. Or, il faut compter de 6 à 8 heures pour recharger entièrement la batterie.
Mais ne perdons pas de vue les avantages d’un véhicule électrique. Le coût au kilomètre est de loin inférieur à celui d’une voiture traditionnelle, de même que les frais d’entretien. Dans la mesure où les émissions de CO2 sont nulles ou pratiquement nulles, la taxe à payer est aussi beaucoup moins élevée. Les véhicules électriques sont, en outre, déductibles à 120 %.

Mais le principal obstacle à une adaptation à grande échelle vient de la nécessité d’avoir un dispositif de recharge chez soi et au travail. Notre pays ne compte actuellement que 400 points de recharge, bornes publiques et d’entreprise confondues.

Selon LeasePlan, les voitures électriques ont connu un départ en fanfare, mais la progression s’est vite essoufflée en raison du manque de mesures fiscales. La future progression dépendra du prochain gouvernement.
« Tant que les pouvoirs publics ne prendront aucune mesure pour promouvoir l’achat et l’utilisation de véhicules électriques, ce moyen de locomotion restera l’exception qui confirme la règle », affirme Michel Van den Broeck, Managing Director de LeasePlan Belgium.


Leon TGI arrièreGAZ NATUREL

Les véhicules qui fonctionnent au gaz naturel comprimé sont appelés « natural gaz vehicles » (NGV). La compression de gaz naturel à haute pression permet d’obtenir un carburant propre, sûr et, surtout, bon marché : le gaz naturel comprimé ou GNC.

Les véhicules qui roulent au gaz naturel présentent plus d’avantages que d’inconvénients. Ils sont équipés, de série, d’un réservoir d’essence supplémentaire, ce qui augmente considérablement leur autonomie. Le gaz naturel est beaucoup plus sûr que l’essence ou le diesel étant donné que la température d’allumage est nettement plus élevée : le risque d’incendie est dès lors réduit. Le gaz naturel comprimé est, en outre, plus léger que l’air et se dissout donc immédiatement en cas de fuite.

Une approche « wheel-to-well » (axée sur l’ensemble du processus de production) fait état d’émissions de CO2respectivement 12 à 27 % inférieures à celles du diesel et de l’essence. Le moteur tient plus longtemps qu’un moteur alimenté par des carburants fossiles, il est 75 % plus silencieux et il ne dégage aucune odeur désagréable.
Un véhicule au gaz naturel ne coûte, en soi, pas plus cher qu’une voiture diesel ou essence. Même si le prix d’achat est en moyenne 1 500 à 2 000 euros plus élevé, la différence est rapidement compensée par le prix bas du gaz naturel à la pompe.

Tout ne peut néanmoins pas être tout rose. Le point faible ? Il n’y a qu’une vingtaine de stations-service qui fournissent du gaz naturel comprimé en Belgique, la plupart étant concentrées dans la région d’Anvers, dans l’ouest du Brabant flamand et en Flandre occidentale. Ce nombre devrait toutefois doubler dans le courant 2014.
L’autonomie d’un réservoir de gaz naturel plein atteint 300 à 500 km et reste considérablement inférieure à celle d’un véhicule classique.

Bien que les véhicules au gaz naturel comprimé soient relativement récents, LeasePlan observe déjà une progression au sein de ce segment. LeasePlan gère déjà plusieurs véhicules au gaz naturel comprimé et s’attend à voir augmenter les chiffres dans les mois à venir.


LPG OU gaz automobile

Le LPG (Liquified Petroleum Gas : gaz de pétrole liquéfié), également connu sous le nom de « gaz automobile », provient de la production et du traitement de gaz naturel et de pétrole. Il s’agit donc d’un combustible fossile. 60 % du LPG est issu de gisements de gaz, 40 % du raffinage du pétrole.
Le LPG est un carburant plus propre que le diesel ou l’essence, car il brûle plus régulièrement dans le moteur. Il est aussi très bon marché, malgré le coût élevé de l’installation d’un réservoir LPG. Il faut également ajouter la consommation d’essence.


BIOCARBURANTS

Il s’agit de carburants d’origine biologique, par exemple le bioéthanol pour les voitures à essence et le biodiesel pour les véhicules diesel. Ces deux carburants peuvent être mélangés, en petites quantités, aux carburants classiques. Aucune adaptation du moteur n’est nécessaire.
Les biocarburants constituent une étape importante sur la voie de la neutralité carbone des carburants dans la mesure où ils permettent une réduction des émissions de CO2 allant jusqu’à 70 %. Les biocarburants sont encore très chers à l’heure actuelle, mais le développement de nouveaux biocarburants, produits à partir de matières premières moins chères telles que les arbres et la paille, devrait permettre de diviser les frais par 3, voire par 5.


HYDROGÈNE

L’hydrogène est une source d’énergie neutre en carbone. Une voiture qui roule à l’hydrogène est propulsée par un moteur électrique. L’hydrogène est transformé en eau dans une pile à combustible par l’ajout d’oxygène. Ce processus génère de l’électricité, à son tour utilisée pour propulser le véhicule.
Soit on fait le plein d’hydrogène, soit l’hydrogène est produit dans le véhicule proprement dit, par exemple à partir de méthanol, de diesel ou de combustibles synthétiques par biomasse. La manière de produire l’hydrogène détermine donc le caractère écologique de ce carburant.

L’hydrogène a beau être particulièrement respectueux de l’environnement, vu les frais élevés, il ne sera pas déployé à grande échelle à court terme.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !