Le leasing commence à tourner le dos au diesel

Les sociétés de leasing ont connu une année 2018 quelque peu difficile en Belgique. Ensemble, elles ont à peine immatriculé 147.000 voitures neuves l’an dernier, contre plus de 150.000 en 2017. Soit une régression de 2%.

Si le leasing reste un gros consommateur de diesel, les chiffres sont éloquents : les autres énergies de propulsion ont le vent en poupe.

Ainsi, en 2017, le diesel représentait encore 75% des immatriculations en leasing (112.000 unités, sur un total de 150.000). Au 31 décembre 2018, la pénétration du gasoil n’atteignait même plus le seuil des 60% (88.000 unités sur 147.000).

Certaines sociétés de leasing semblent avoir augmenté leurs prix pour certains véhicules diesel. Mais plusieurs d’entre elles insistent : en termes de TCO, le diesel reste la meilleure option pour la plupart de leurs clients (qui sont souvent des gros rouleurs).

Lisez aussi l’interview de Bart de Hoog (Dragintra) au sujet du TCO.

Les autres carburants

Evidemment, c’est l’essence qui en a profité le plus, passant de 33.600 unités (22,4%) en 2017 à 52.550 unités (35,8%) en 2018.

La progression des autres énergies (électrique, hybride (rechargeable), CNG) peut sembler marginale. Mais elle est notable, comme en témoigne le tableau ci-dessous (source : Febiac).

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !