Les flottes (belges) prêtes à croître dans les trois prochaines années

Le Corporate Vehicle Observatory (CVO – Observatoire du véhicule d’entreprise) vient de publier son quatorzième baromètre annuel des flottes, qui porte sur 12 pays d’Europe. L’étude comprend plus de 3 000 entretiens avec des gestionnaires de flottes représentant les principaux secteurs d’activité ainsi que toutes les tailles de flottes et d’entreprises (des petites et moyennes aux grandes entreprises). Les données ont été recueillies au cours du premier trimestre 2018. Voici les grands enseignements, tant au niveau européen qu’au niveau belge.

Au niveau international

  1. Au cours des prochaines années, il faut s’attendre à une accélération de la transition vers un nouveau mix énergétique avec l’intérêt des gestionnaires de flotte pour les nouvelles motorisations groupes motopropulseurs. La proportion d’entreprises ayant déjà envisagé ou envisageant actuellement des véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques a atteint respectivement 29 %, 23 % et 26 %. Globalement, 44 % des gestionnaires de flotte ont déjà envisagé de déployer de nouvelles énergies ou technologies dans leur flotte dans les trois prochaines années. Le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas ont une avance significative dans le déploiement potentiel de ces énergies.
  2. Parallèlement à cette évolution, l’enquête montre que 59 % des entreprises font de la réduction des émissions de CO2  une priorité de leur politique de flotte (la Belgique, le Portugal et l’Espagne arrivant en tête). Comme les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à leur impact sur l’environnement, les objectifs de responsabilité sociale de l’entreprise sont progressivement intégrés dans leurs stratégies de flotte. Les gestionnaires de parcs de véhicules d’entreprise et les décideurs restent attentifs aux stratégies alternatives, aux dépenses en carburant et, plus généralement, au coût total de détention (TCO) des modèles de véhicules existants et nouveaux de leurs conducteurs. Le prochain cycle de test WLTP influence également le profil des véhicules dans les flottes, puisque 44 % des gestionnaires de flotte ont déjà ajusté ou projettent de déployer des changements dans leurs politiques de parc automobile d’entreprise en raison des nouvelles règles à venir.
  3. En ce qui concerne la mobilité des entreprises, 37 % des entreprises utilisent déjà ou envisagent d’utiliser l’autopartage et le covoiturage au cours des trois prochaines années. Le Royaume-Uni (56 %), la République Tchèque (47 %) et la France (43 %) devancent les autres pays. Toutefois, il est à noter que la proportion d’entreprises prêtes à abandonner tout ou une partie de leurs voitures de société pour le covoiturage et l’autopartage est encore relativement faible, avec une moyenne de 9 %.
  4. Le baromètre contient également une section consacrée à l’utilisation de l’information de gestion provenant de la télématique et utilisée par tous les types de gestionnaires de flotte. En moyenne 20 % d’entre eux ont déjà mis en place des solutions télématiques, mais ce chiffre atteint même 30 % dans les grandes entreprises (le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Pologne arrivant en tête). Selon les résultats, la raison d’être de l’utilisation de la télématique est liée à la localisation en temps réel des véhicules, à l’amélioration de la sécurité routière, à l’optimisation des déplacements et à la réduction des coûts de la flotte.
  5. Quels que soient les segments ou les lieux, les gestionnaires de flotte qui considèrent que leur flotte respective augmentera ces trois prochaines années représentent une proportion beaucoup plus élevée que ceux qui croient que leur flotte diminuera. C’est tout spécialement le cas des moyennes et grandes entreprises, des flottes de grande taille et des marchés tels que le Royaume-Uni, la Belgique, la France, l’Italie et l’Espagne.

Les résultats belges

  1. Les entreprises sont très optimistes quant au potentiel de croissance de la taille de leurs flottes.
  2. La durée moyenne de conservation des véhicules est de 5,2 ans et de 6,4 ans pour les camionnettes.
  3. Les entreprises belges sont particulièrement optimistes par rapport au potentiel de développement des véhicules hybrides, plug-in hybrides et électriques au cours des 3 prochaines années.
  4. Le leasing opérationnel est un mode de financement largement utilisé par les entreprises belges et jouit toujours d’une forte attractivité.
  5. Le potentiel de développement de la télématique reste important au niveau des entreprises belges.
  6. Il y a  de fortes attentes par rapport au budget mobilité, mais l’attitude des entreprises sera conditionnée par les propositions du gouvernement.
  7. Ce sont principalement les grandes entreprises qui envisagent de traiter le problème de la sécurité routière. Un outil utilisé ou envisagé par les entreprises est le ‘real world driving style analysis’.

Le baromètre annuel de CVO Europe est maintenant disponible sur son site web.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !