Les voitures CNG exonérées de toute taxe en Flandre

CNGPas de taxe annuelle de circulation, ni de taxe de mise en circulation (TMC) pour les voitures roulant au gaz naturel (du moins jusqu’en l’an 2020 inclus) : voilà la décision prise par le gouvernement flamand afin de parvenir à son objectif de mettre en circulation 100.000 véhicules verts, dont 40.000 au gaz naturel.

Comme on peut s’en douter, la Natural Gas Vehicle Association Belgium (NGVA.be) applaudit cette décision parce qu’elle stimulera le « verdissement » du parc de voitures flamand.

« C’est une décision adéquate et courageuse », selon Didier Hendrickx, président de NGVA.be, « car les voitures au gaz naturel peuvent contribuer à ce que les ambitions flamandes soient réalisées plus rapidement. Nous soutenons pleinement l’initiative de la Ministre Annemie Turtelboom qui contribue à lutter contre les émissions polluantes nuisibles à la qualité de notre vie. En moyenne, les particules fines coûtent trois années de vie en bonne santé à chaque Flamand et Belge. Cela peut aussi servir d’exemple aux autres Régions et à d’autres pays européens. »

Le CNG : plus durable et bon marché

Les voitures au gaz naturel sont beaucoup plus durables que les voitures diesel classiques. « Elles émettent jusqu’à 12 % de CO2 en moins. La quantité d’oxydes d’azote (NOx) est réduite de plus de 50%. En outre, l’émission de particules fines est négligeable. La bonne nouvelle aussi c’est que les voitures au gaz naturel ne constituent nullement un investissement onéreux pour le consommateur. »

Une alternative portée par les marques

Actuellement, un dizaine de marques automobiles proposent quelque 30 variantes roulant au CNG. Il s’agit à chaque fois de modèles connus, équipés d’un moteur avec injection de gaz naturel. Didier Hendrickx : « Le prix d’achat n’est que légèrement supérieur. Souvent, le confort de conduite et le rayon d’action sont même supérieurs à ceux de la version diesel, contrairement aux voitures électriques pour lesquels il faut souvent payer le prix fort malgré un rayon d’action limité. Les voitures au gaz naturel constituent donc une alternative écologique qui aujourd’hui déjà est à la portée de chacun, sans devoir choisir entre coût et confort de conduite. »

2 nouvelles stations par mois

Chaque mois, 2 nouvelles stations CNG ouvrent en Belgique. Pour la fin de l’année, plus de 40 stations seront opérationnelles. « La décision de la Ministre Turtelboom encouragera les exploitants actuels de stations CNG (Dats24, Enora, Green Point Supplies) à mettre sur la table plus de projets encore et confirmera définitivement les nouveaux venus (CNG Net, Q8) dans leur choix de s’engager en Flandre », commente encore le président de NGVA.be.

Globalement meilleur marché

En outre, le CNG est meilleur marché à la pompe que le diesel. « Le petit coût supplémentaire de la voiture au CNG est donc rapidement récupéré », commente notre interlocuteur. « En outre, grâce à la mesure du Gouvernement flamand le propriétaire d’une voiture au CNG hybride dotée d’un moteur de 1600 cc économise 86,76 euros en taxe de mise en circulation et 269,28 euros de taxe de circulation par an. En 4 ans, il s’agit d’un gain supplémentaire de 1.163,88 euros. Sans compter les actions des marques automobiles. Avec le CNG, il n’y a pas que l’environnement qui gagne, mais aussi le consommateur. »

Et les autres gouvernements ?

NGVA.be espère que cette mesure flamande incitera aussi les autres régions et le gouvernement fédéral à prendre des initiatives telles que des allégements fiscaux similaires, la stimulation de voitures de leasing au CNG et des solutions d’investissement dans les bus au gaz naturel.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !