L’Europe torpille la voiture de société et la carte carburant

eu firmwagen

Les Belges doivent travailler plus longtemps. L’indexation automatique des salaires n’est plus possible à notre époque. Et les avantages fiscaux comme les cartes carburant et les voitures de société doivent disparaître. Voilà, en substance, le message qu’adresse la Commission européenne aux autorités de notre pays dans ses recommandations socio-économiques pour 2016 et 2017. Elle avance, encore une fois, cet argument : « Le régime fiscal favorable aux voitures de société et les cartes carburant contribue à la pollution et à la congestion routière ».

La Commission pointe aussi la congestion croissante auxquels les grands centres urbains sont confrontés dans notre pays. « Ces embouteillages ont un coût, lié aux pertes et retards de productivité, à la consommation de carburant et à la pollution atmosphérique. »

 

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !