Microlino débarque en Belgique avec D’Ieteren

Situé au centre-ville, le siège de D’Ieteren offre un point de vue unique sur l’évolution de la mobilité urbaine et sur les besoins des clients citadins. C’est en suivant ces tendances et en se basant sur les enseignements tirés de son étude Polaris*, vaste étude de mobilité effectuée auprès de ses utilisateurs fleet et particuliers, que D’Ieteren s’est lancée dans le secteur de la mobilité alternative avec des applications de multimodalité, des navettes autonomes ou encore des solutions de recharge pour voiture électriques, ainsi que dans l’univers du vélo avec l’enseigne Lucien.

Ces solutions de mobilité alternatives séduisent les citadins et les navetteurs enclins à délaisser leur voiture classique. Avec une distance moyenne parcourue de 35 km par jour, près de 90 % de son temps passé à l’arrêt et un taux d’occupation qui ne dépasse pas 1,2 personne par véhicule, la plupart de nos voitures actuelles sont souvent trop grandes pour l’utilisation quotidienne que l’on en fait. La taille, le poids, l’encombrement et la complexité sont autant d’éléments qui peuvent gêner la circulation et grèvent la consommation d’énergie et donc l’efficacité de la mobilité.

Le Microlino apporte une réponse innovante à ces questions. Il s’agit d’une petite citadine électrique d’un nouveau genre qui ravira les amateurs de mobilité urbaine efficace, légère et sans émissions de CO2. Assis confortablement et disposant d’une excellente visibilité, le conducteur du Microlino appréciera le côté agile de sa monture sans craindre les aléas de la météo. Son design original évoque le côté chic et trendy que ses concepteurs ont voulu lui conférer.

Un atout pour la mobilité

D’Ieteren voit en Microlino l’occasion de s’engager dans un nouveau segment de la mobilité urbaine, en comblant le créneau encore inoccupé entre la voiture et le deux-roues. La demande pour le micro-transport sur quatre roues se déploiera de concert avec le développement des moyens de mobilité alternative, comme c’est le cas dans un nombre croissant de villes.

Denis Gorteman, CEO de D’Ieteren Automotive : « Avec Micro, D’Ieteren poursuit ses investissements dans les moyens de mobilité fluides et durables, complémentaires à la voiture classique, et qui caractérisent bien l’esprit d’entreprise qui anime la Maison depuis ses origines. Nous poursuivons également nos objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 dans les solutions de mobilité que nous proposons. »

Une approche originale

Imaginée en Suisse par Wim, Oliver et Merlin Ouboter, la famille à l’origine de la célèbre trottinette Micro Kickscooter, le Microlino est le résultat d’une approche innovante, à la fois plus écologique et moins encombrante que les voitures mais plus confortable qu’un deux-roues. Avec une puissance nominale de 12,5 kW, un volume de coffre de 230 l (ce qui correspond au volume de trois packs de bouteilles d’eau par exemple) et une autonomie s’échelonnant de 90 à 230 km, il est le seul véhicule de cette catégorie à être doté d’un châssis monocoque. Ce type de construction améliore la qualité, la longévité et la sécurité par rapport aux châssis tubulaires conventionnels généralement utilisés dans les micro-cars par exemple. La petite citadine Microlino est construite dans l’usine propriété de la marque à Turin, en Italie.

Rechargeable en trois à quatre heures sur une prise normale (selon le type de batterie), la petite citadine de 2,5 m de long trouvera donc un point de ravitaillement pratiquement partout. Grâce à un poids contenu avoisinant les 500 kg, le petit moteur électrique n’aura aucun mal à emmener ses deux occupants et le chargement du coffre de 230 l partout où ils le souhaitent, ni à rendre la conduite du Microlino agréable. Cette microvoiture est un concentré de mobilité essentielle qui prend contrepied de la tendance actuelle à l’embonpoint de beaucoup d’automobiles.

Ventes en ligne

À l’instar de ce qui se fait de plus en plus souvent dans l’événementiel, dans le secteur du shopping et des voyages ou pour accéder à la mobilité partagée et connectée, les ventes de la marque seront online. Quelques clics suffiront pour configurer son Microlino et passer commande sur le site Web.

Vincent Struye, Managing Director Microlino Belgium : « Le Microlino séduit par son coté “trendy” électrique, son look sympathique et sa technologie moderne complètement en phase avec l’évolution de la mobilité urbaine et branchée. Nos clients sont connectés et c’est donc en toute logique que nous leur offrirons un service online, en ce compris pour la vente de nos modèles. »

En Belgique

Les premières versions seront livrées aux clients belges dans le courant du premier semestre, tandis que la petite citadine Microlino sera présentée en première belge à l’occasion du Salon de l’Auto de Bruxelles, dans le palais 11, au côté des autres marques de l’importateur. Les clients qui ne souhaitent pas attendre jusque-là pourront même réserver leur Microlino en ligne dès la fin de cette année.

Le prix de base de la minicitadine Microlino se situera aux alentours de 14 900 €. Le premier showroom pour la Belgique prendra ses quartiers dans les bâtiments du siège de l’importateur, rue du Mail à Ixelles.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV EV Overview
Trending