Nouvelle proposition de loi pour des voitures de société plus propres

A quoi ressembleront les flottes de voitures en société après 2023 ? Si cela ne dépendait que d’Egbert Lachaert, député Open VLD, elles seraient en tout cas plus propres. Il a en effet préparé une proposition de loi visant à supprimer – entre 2023 et 2028 – l’avantage fiscal sur les voitures rejetant du CO2.

Concrètement, la proposition des libéraux flamands plafonne la déductibilité des voitures émettant du CO2 à 85%. Le seuil des 50% (40% à partir de 2020) est supprimée pour les voitures acquises à partir du 1er janvier 2020. Par contre, les voitures propres (comprenez : zéro émission) restent déductibles à 100%.

Lachaert entend ainsi détricoter l’avantage fiscal octroyé aux voitures rejetant du CO2, jusqu’à l’annihiler à l’horizon 2028.

« Voilà qui laisserait assez de temps au secteur automobile, aux employeurs et aux sociétés de leasing pour préparer et concrétiser le changement vers la voiture électrique », commente le député Egbert Lachaert. « De plus, le travailleur ne serait pas pénalisé, puisqu’il pourrait conserver sa voiture de société. »

 

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !