Philip Copmans : « Audi monte clairement en puissance »

Philip Copmans (foto: Wouter Maeckelberghe)

En mars de l’année dernière, Philip Copmans a pris les rênes du département Audi Fleet. Une année mouvementée avec un bilan final positif. Mais qu’attend-il de cette année ? Lisez-le ici !

Quels conseils donnez-vous aujourd’hui à vos clients concernant leur car policy par rapport à il y a deux ans ? 

Contrairement à il y a 2 ans, la fiscalité des voitures de société est désormais claire pour les années à venir. Cela donne aux clients la possibilité de définir leur propre vision à long terme et il est évident que l’électrification sera un pilier central de cette politique. Je voudrais ici appeler les entreprises à aborder cette transition EV de manière intelligente et avec une étude préalable suffisante. Je suis convaincu que la conduite électrique sera une agréable découverte pour nombre de leurs employés, mais il est important que tous les aspects de la conduite électrique soient bien encadrés. Pensons aux installations de recharge, à une bonne information pour les utilisateurs, au calcul du coût de la flotte sur la base d’un TCO détaillé, etc. 

Les hybrides rechargeables ont-ils encore un avenir dans les flottes après 2023 ? 

Cette technologie n’est pas intéressante pour les gros rouleurs et lorsque l’avantage fiscal des PHEV diminuera à partir de 2023, les véhicules entièrement électriques prendront le dessus très rapidement. Je déduis des conversations récentes avec les gestionnaires de flotte que beaucoup n’attendront même pas 2023 pour passer au full EV. Les hybrides rechargeables joueront certainement encore un rôle dans cette période de transition, mais l’augmentation de l’autonomie des véhicules totalement électriques et l’extension de l’infrastructure de recharge contribueront néanmoins à une baisse significative de la part des PHEV après 2023.

Comment gérez-vous les retards de livraison dus aux problèmes de semi-conducteurs ?

Le problème des semi-conducteurs montre malheureusement la dépendance des constructeurs automobiles vis-à-vis de leurs fournisseurs. Il s’agit clairement d’une situation grave de suprématie, dans laquelle nous essayons de maximiser la production, entre autres, en nous éloignant des principes FIFO, en dégroupant les paquets d’options et/ou en rendant certaines options temporairement indisponibles. Nous sommes conscients que ce ne sont pas des mesures agréables pour le client, mais nous essayons toujours de minimiser autant que possible l’impact sur l’offre et les délais de livraison. Une communication claire et en temps utile avec nos concessionnaires, partenaires de location et clients finaux est toujours primordiale.

Quelles sont les principales préoccupations de vos clients dans la transition vers une flotte de véhicules entièrement électriques ?

Ce sont souvent les questions concernant l’autonomie (stress) et les options de chargement. Les caractéristiques techniques de la dernière génération de véhicules 100 % électriques devraient en effet mettre un terme au débat sur l’autonomie. De plus, l’éventail de solutions de recharge et de fournisseurs s’est également élargi à un point tel que nous pouvons parfaitement accompagner nos clients dans ce domaine et leur offrir la sérénité nécessaire. D’Ieteren propose même des solutions internes via la filiale EDI (Electric by D’Ieteren). 

Que retiendrez-vous de l’année 2021 et qu’attendez-vous de 2022 ?

2021 a été une sacrée année pour moi… en raison, bien sûr, de l’impact de la crise de la Covid sur nos activités quotidiennes. Les problèmes d’approvisionnement sont toujours importants, mais quand je regarde la situation commerciale, je ne peux qu’être satisfait de 2021. Audi monte clairement en puissance, avec une augmentation de pas moins de 45 % de ses ventes fleet par rapport à l’année dernière. Bien sûr 2020 n’est pas la meilleure année de comparaison à cause de la Covid, donc si je prends 2019 comme référence, la croissance actuelle est quand même de 30 % !

Sur le plan personnel, l’événement le plus mémorable de 2021 a été la naissance de ma deuxième fille Charlise. J’ai donc maintenant aussi une petite « flotte » à gérer à la maison.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Jennes 3190 Boortmeerbeek
Michael Mazuin Namur Ouest 5070 Fosses-la-ville
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending