Quand le gouvernement accordera-t-il au secteur automobile le respect qu’il mérite ?

Par Philippe Quatennens

Le secteur automobile a été le premier à faire preuve de solidarité dans cette crise du coronavirus. De nombreuses initiatives ont été prises, comme les voitures mises à la disposition du personnel soignant, les usines automobiles qui passent à la production de respirateurs, les voitures de presse et d’essai mises à la disposition de la restauration pour les livraisons à domicile, … et la liste est encore longue.

La fédération sectorielle Traxio a calculé que le secteur automobile perd 3,7 milliards d’euros par semaine parce que 10.000 entreprises employant 100.000 travailleurs sont inactives. Avec les autres fédérations Renta et Febiac, il a déjà été indiqué à plusieurs reprises qu’il est crucial de reprendre les activités le plus rapidement possible. Dans des conditions de sécurité strictes bien sûr. Il est dès lors affligeant que le gouvernement ne choisisse que d’ouvrir des jardineries.

Une fois de plus, la voiture reste sur la touche.

Le secteur automobile a été le premier à faire preuve de solidarité dans cette crise du coronavirus.

D’autant que, dans le même temps, le gouvernement bruxellois a fièrement annoncé que le 30 km/h serait énéralisé sur l’ensemble du territoire bruxellois dès le 1er janvier 2021.

Une intimidation de plus envers les automobilistes. Encore une fois, des erreurs de jugement de la part de décideurs politiques très éloignés de la réalité et qui, de toute évidence, ne se déplacent pas tous les jours pour faire un travail !

Ils ne réalisent toujours pas que la voiture est le moyen de transport ultime.

L’après-corona le montrera : chacun optera pour un mode de déplacement sûr, sain et individuel. Dans ce cas, il n’y a que deux solutions : le vélo (électrique) et la voiture.

A lire aussi :

Pourquoi la voiture sortira gagnante de la crise du coronavirus

Ouvrez donc au plus vite tous les garages en Belgique ! Cela stimulera l’économie et donnera à la voiture le respect qu’elle mérite.

Il fut un temps où l’on parlait de la « Voiture Reine », rendez-lui vite son titre et remettez-la sur son trône !

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Tags: Auto Mobility