Qui abandonnerait sa voiture de société pour 200 à 400 euros par mois ?

L’information est parue ce matin dans De Morgen: SD Worx, qui a reçu la mission gouvernementale de mener l’étude concernant le budget mobilité en vue d’établir un cadre légal, aurait laissé tomber la solution du budget virtuel.

En quoi consistait cette solution ? Il s’agissait de convertir la package salarial de la voiture de société en une voiture plus petite et un vélo. Ou, autre exemple, un abonnement de train et une compensation salariale nette.

Il ne reste donc que la solution émise dès le départ par le gouvernement (et largement soutenue par le MR) : du cash en échange de la voiture de société. Les premières estimations de SD Worx varient entre 200 et 400 euros de salaire net par mois.

La question est la suivante : qui acceptera d’abandonner sa voiture de société contre 200 ou 400 euros cash ?

Dès la semaine prochaine, FLEET.be vous proposera chaque jour une analyse de la position des différents partis politiques, mais aussi de différentes instances de lobbying, sur le budget mobilité et la mobilité dans son ensemble.

 

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !