Robert Irlinger (BMW i) : « 600 kilomètres d’autonomie électrique ? Dans deux ans, nous y serons »

En 2014, alors qu’il fallait encore inventer les mots « électrification » et « Dieselgate », BMW a commencé à déployer une famille i électrique. La i3, qui s’est avérée (trop) en avance sur son temps, a marqué le début d’une toute nouvelle ère pour le constructeur automobile allemand, qui produira 12 autres modèles électriques d’ici 2025. Dans une interview exclusive avec FLEET(.be), Robert Irlinger, l’« électrostratège » de BMW, dévoile le dessous des cartes.

FLEET.be : Il y a cinq ans, BMW i a commencé modestement en guise de banc d’essai électrique. Aujourd’hui, vous êtes aux commandes d’un département qui est devenu crucial pour la survie de BMW. La preuve que tout peut aller vite…

Robert Irlinger : Lorsque nous avons créé les fonds baptismaux de la marque « BMW i » et lancé les i3 et i8, notre intention était en effet de donner au monde extérieur un avant-goût de ce que nous appelions alors la « nouvelle » mobilité. Nous voulions montrer aux gens que l’électrification n’est pas une menace, mais plutôt une opportunité de développer des véhicules totalement nouveaux, mais tout aussi excitants. Nous savions déjà à l’époque que l’électromobilité allait devenir un véritable enjeu. Entre-temps, nous avons prouvé que BMW est tout à fait prêt pour un avenir électrique dans lequel les valeurs fondamentales de la marque, le Freude am Fahren typique, restent intactes.

FLEET.be : Malgré tout, la mobilité électrique est encore toujours accueillie avec scepticisme par une grande partie du public automobile.

R. Irlinger : Le taux d’acceptation varie encore beaucoup d’un pays à l’autre, c’est vrai. Mais il est vrai aussi que la perception de la conduite électrique a complètement changé en très peu de temps. C’est parce que nous avons progressivement vaincu notre angoisse, grâce à l’évolution rapide de la technologie des batteries. Pour les modèles compacts comme l’i3, nous pensons que l’autonomie actuelle (250 kilomètres, ndlr) répond parfaitement aux attentes des clients EV, ce qui est également confirmé par l’augmentation du volume des ventes. Pour les grands modèles que BMW lancera dans les années à venir, comme l’iX3 en 2020 ou l’iNext en 2021, nous visons plutôt une autonomie de 400 à 600 kilomètres pour être compétitifs. Nous serons en mesure d’atteindre ces chiffres grâce à notre technologie eDrive de cinquième génération. Pour contrebalancer le problème de la tarification, nous continuerons également à investir massivement dans le réseau paneuropéen IONITY, qui fournira 400 chargeurs rapides le long des principaux axes de trafic européens d’ici l’année prochaine.

FLEET.be : En Europe, BMW i s’engage aussi pleinement dans la voie des hybrides plug-in. Que pensez-vous de l’agitation suscitée par les prétendus « faux hybrides » ?

R. Irlinger : C’est incompréhensible. Les groupes motopropulseurs hybrides rechargeables ont bel et bien une raison d’être. Parce que c’est tout simplement la meilleure solution pour un certain type de client, comme les personnes qui vivent dans un centre-ville mais qui doivent parfois parcourir de longues distances. Regardez notre nouveau X5 : il affiche une autonomie électrique de 80 kilomètres. Des kilomètres réels ! Il permet de se déplacer électriquement pendant une semaine entière et de se rendre à la mer en famille pendant le week-end sans aucun problème, même s’il n’y a pas d’option de recharge disponible. En raison de cette polyvalence, nous pensons que les véhicules hybrides rechargeables continueront à jouer un rôle crucial dans les années à venir (en plus des 12 modèles entièrement électriques, BMW prévoit également 13 nouveaux PHEV d’ici 2025, ndlr). Selon nos prévisions, les PHEV et EV représenteront environ un quart des ventes mondiales en 2025.

Découvrez l’intégralité de cet entretien avec Robert Irlinger dans la prochaine édition du magazine FLEET à paraître fin juin. Pour recevoir le magazine gratuitement, inscrivez-vous ici !

#Auto #Mobility

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Gregoir Jette 1090 Jette
Louyet Brussels 1140 Evere
Jean-Michel Martin East 1150 Bruxelles
BMW Louyet Vandeperre 1600 Sint-Pieters-Leeuw
Jean-Michel Martin West 1620 Drogenbos
Van den Broeck Automotive Group 1700 Dilbeek
Tanghe 1820 Melsbroek
Centrauto Wijnegem 2110 Wijnegem
Jorssen Noord 2170 Merksem
Sneyers 2200 Herentals
G&A Motors 2300 Turnhout
Centrauto Malle 2390 Malle
Patrick Smets 2500 Lier
Jorssen Zuid 2630 Aartselaar
Juma Mechelen 2800 Mechelen
Meeusen Kalmthout 2920 Kalmthout
Juma Leuven 3020 Herent
van Osch Tienen 3300 Tienen
van Osch Hasselt 3500 Hasselt
van Osch Halen 3545 Halen
Beckers Genk 3600 Genk
Beckers Maasland 3650 Dilsen-Stokkem
Beliën Neerpelt 3910 Neerpelt
Beliën Lommel 3920 Lommel
Discar Liège 4020 Li
Delbecq 4100 Seraing
Discar Eupen 4700 Eupen
Discar Verviers 4800 Verviers
Discar Malmédy 4960 Malmedy
Louyet Charleroi 6000 Charleroi
Depotter 7822 Meslin-L
Bilia Verstraeten 9080 Lochristi
De Mey 9990 Maldegem
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending