Tax shift : quel impact des accises sur le diesel sur votre flotte ?

Charles MichelLe tax shift – dont le rééquilibrage du prix du diesel par rapport à l’essence via les accises – avait été décidé en juillet. Beaucoup de rumeurs avaient circulé sur l’impact de l’augmentation des accises, alors qu’aucun chiffre n’était officiellement connu. C’est désormais chose faite : Charles Michel et son gouvernement ont levé le voile sur les évolutions de prix.

Le diesel plus cher, l’essence moins chère

En 2016 et 2017, le plein de 50 litres de gasoil coûtera 2 euros de plus. En 2018, il coûtera même 3 euros de plus. L’essence, de son côté, verra son prix baisser de 1,3 euros par an pour un plein d’un demi-hectolitre, soit 3,9 euros de moins à l’horizon 2018.

Quel impact sur les flottes ?

Pour une voiture diesel consommant en moyenne 6 litres aux 100 km et parcourant – admettons – 30.000 km/an, le budget carburant augmentera de quelque 72 euros en 2016 et de 108 euros en 2018 par rapport à 2015. Si l’on se base sur un contrat de leasing moyen de 40.000 km/an, ces suppléments passent à 96 euros en 2016 et 2017 et 144 euros à l’horizon 2018.

72 à 144 euros annuellement (auxquels il faut encore soustraire la récupération de la TVA et la déductibilité fiscale), voilà qui a priori n’a pas de quoi grever le budget global d’une société, même pour 10 ou 20 voitures. Pour un parc de 100 ou 1000 voitures, c’est autre chose…

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !