TEST Audi A4 : Si, si, elle a changé !

Avec l’A4, Audi s’est lancé un pari audacieux : celui d’oser… ne pas bousculer les codes stylistiques. Certains aimeront. D’autres moins. Aux fans de juger ! Mais ce qui est certain, c’est que l’habit ne fait pas (toujours) le moine. La preuve par l’A4.

Audi-A4

 

Un petit coup de plumeau sur la calandre ainsi que sur les optiques (désormais au xenon dès l’entrée de gamme) et hop, le tour est joué ? Pas si simple !

Tout d’abord, l’Audi en format A4 – dont le break débarque dans les showrooms en même temps que la berline – perd jusqu’à 120 kilos sur la balance grâce à l’utilisation de matériaux plus légers. Malgré cela, elle galbe (légèrement) le torse : +25 mm en longueur, +16 mm en largeur, +24 mm de garde au toit à l’avant et +12 mm d’empattement. Tout bon pour l’espace aux jambes aux places arrière qui grappille aussi quelques précieux millimètres.A157895_large-web

Trop de technologie ?

Au rayon des évolutions, notons que le modèle aux quatre anneaux le plus vendu est un véritable laboratoire technologique. Pas moins de 30 aides à la conduite – que l’on retrouve pour la plupart dans des véhicules plus haut de gamme de la marque – viennent gonfler la très longue liste d’options. Parmi elles, par exemple, l’assistant d’efficacité prédictive qui rend le véhicule quasiment autonome (au risque de lasser le pilote). Quand ce système est activé, il adapte automatiquement la vitesse du véhicule selon les données du GPS et la caméra qui lit les panneaux de signalisation. Il se charge aussi de maintenir la distance de sécurité avec le véhicule qui le précède et ralentit à l’approche des descentes, des ronds-points, virages, des feux rouges, etc.

L’Audi virtual cockpit ravira aussi ceux qui sauront se le payer, puisqu’il permet de transférer les données du GPS vers le combiné d’instruments digital face au conducteur. Par contre, il ne faudra pas mettre la main au portefeuille pour détecter les piétons et les véhicules jusqu’à 85 km/h (Audi pre sense city), ni pour l’Audi phone box qui permet de recharger un smartphone par induction.

A157906_large-web

Ultra…

Sous le capot, le constructeur annonce une augmentation de puissance moyenne de 25 % par rapport à la génération précédente pour une diminution de consommation de quelque 21 %.

La gamme des moteurs diesel s’ouvre sur trois déclinaisons du 2.0 TDI : 136 ch, 150 ch et 190 ch, qui émettent entre 95 et 114 g de CO2/km. Les flottes belges se tourneront probablement vers la version Ultra de 150 ch (95 g avec une boîte manuelle à 6 rapports ; 99 g avec la boîte S tronic à 7 rapports). Cette gamme TDi se referme sur une version de 3 litres de 218 ou 272 ch.

Des moteurs essence peuvent également mouvoir le nouveau bijou d’Audi : le 1.4 TFSI de 150 ch et le 2.0 TFSI de 190 ou 252 ch.

Plus : soin apporté à la finition – agilité et sportivité – confort global, surtout avec les suspensions pilotées (option)

Moins : dessin peu remanié – ergonomie en recul

A157412_large-web

#Tests

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Jennes 3190 Boortmeerbeek
Michael Mazuin Namur Ouest 5070 Fosses-la-ville
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending