Thomas Krysztofiak – Skoda: « Des essais routiers peuvent abaisser le seuil d’acceptation des EV »

L’avenir de Skoda s’annonce électrique, mais selon le fleet manager Thomas Krysztofiak, les moteurs à combustion interne seront encore populaire en 2022.

Thomas Krysztofiak (photo: Wouter Maeckelberghe)

Quels conseils donnez-vous aujourd’hui à vos clients concernant leur car policy par rapport à il y a deux ans ? 

Laissez surtout nos concessionnaires fleet professionnels vous guider et vous soulager, eux qui font cet exercice au quotidien ou contactez les Corporate Business & Mobility Managers de notre département Group Mobility Solutions pour identifier vos besoins spécifiques et développer une solution de mobilité sur mesure.

Grâce aux solutions spécialisées de Labbox, l’incubateur de mobilité de D’Ieteren, nous pouvons réellement offrir au client une valeur ajoutée qui va plus loin que le simple établissement d’une car policy et ce avec 1 interlocuteur central pour toutes nos marques et solutions.

Il s’agit d’une approche fleet commerciale et innovante où les clients peuvent obtenir des informations utiles sans devoir les chercher eux-mêmes, ce qui me semble précieux en période de disruption et de changement de fiscalité.

Les hybrides rechargeables ont-ils encore un avenir dans les flottes après 2023 ? 

Personnellement, je suis convaincu que les PHEV sont de nature temporaire et dépendent pour l’heure entièrement de la fiscalité. Je suis donc convaincu que dès que l’incitant fiscal diminuera, cela se ressentira dans les futurs résultats commerciaux de cette forme de propulsion spécifique.

Quelles sont les principales préoccupations de vos clients dans la transition vers une flotte de véhicules entièrement électriques ? 

C’est assez variable, cela peut aller de la « range anxiety » parmi les conducteurs eux-mêmes à la frilosité pour passer à l’électrique pur. D’où l’importance des essais routiers, ce que nous essayons d’encourager autant que possible parmi nos clients fleet. Cela peut certainement abaisser le seuil d’acceptation. Il y a aussi l’aspect purement pratique de l’installation d’une borne de recharge. Pensez aux salariés qui habitent une maison mitoyenne ou aux profils commerciaux qui parcourent plus de 50.000 km/an. C’est pourquoi cette transition se fera étape par étape, la part de l’électrique augmentant considérablement chaque année. Pour 2022, je suis convaincu que les moteurs à propulsion traditionnels constitueront toujours une part importante du mix des ventes fleet. 

Que retiendrez-vous de l’année 2021 et qu’attendez-vous de 2022 ?

Ce qui m’a le plus frappé en 2021, c’est comment on peut se retrouver dans une réalité complètement différente d’un instant à l’autre et que les certitudes du passé ne sont plus celles du futur. D’où l’importance de porter un regard critique sur soi, sa façon de penser et surtout sa façon d’agir et de se concentrer sur les choses que l’on peut contrôler et influencer. Pour 2022, j’ai particulièrement hâte de recontacter tous nos partenaires en direct dans un cadre agréable, chose qui a visiblement manqué à tout le monde à l’ère du télétravail exclusif.

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Jennes 1830 Machelen
Michael Mazuin Namur Ouest 6220 Fleurus
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV EV Overview
Trending