Toutes les voitures de société électriques ? « 8 à 15% d’émissions en moins »

Mercredi, une audition a eu lieu au sein de la commission du climat du Parlement fédéral sur deux propositions de loi visant à rendre toutes les voitures de société ‘zéro émission’. Certains groupes d’intérêt ont également été invités, tels que les fédérations sectorielles Febiac et Renta … ou encore le Bond Beter Leefmilieu, un groupe flamand d’intérêts écologistes. Ces derniers ont calculé ce que ces mesures signifieraient en termes d’émissions.

Le débat autour des propositions législatives que l’Open VLD et le CD&V ont soumises il y a quelque temps a donné des chiffres intéressants. Le BBL a consulté Transport & Mobility Leuven (TML) pour examiner les conséquences de ces propositions de loi.

Selon TML, si toutes les voitures de société n’émettent plus rien à partir de 2023, les émissions du secteur des transports diminueront de 8 à 15 % supplémentaires d’ici 2030.

Open VLD vs CD&V : quel impact ?

Les règles déjà approuvées par l’Europe réduiront les émissions du secteur du transport jusqu’à 89,7% à l’horizon 2030. Si toutes les voitures de société deviennent ‘zéro émission’ en 2027 – comme le préconise la proposition de l’Open VLD – les émissions en 2030 tomberaient à 77,5% du niveau actuel d’émissions.

Et si l’on s’en tient au plan du CD&V, avec des voitures de société électriques à l’horizon 2023, le niveau d’émissions tombera carrément à 74,4% en 2030.

(C) Bond Beter Leefmilieu

Du point de vue de l’organisation flamande, l’électrification de la flotte de véhicules de l’entreprise ne doit pas être la fin du problème.

Bond Beter Leefmilieu préconise également :

  • la suppression progressive des voitures-salaires d’ici 2030
  • l’arrêt immédiat des rémunérations en carburant
  • que l’ensemble du parc de voitures de société, y compris les voitures de service – soit rapidement rendu ‘zéro émission’.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Tags: Mobility