Toyota Mirai : l’avenir est en marche !

Sur le marché automobile, l’hydrogène n’a pas encore entamé sa percée, mais cela pourrait bien changer si l’on en croit Toyota. Pour sa deuxième génération, sa Mirai a été entièrement revue et nous avons été autorisés à la conduire !

La Mirai de dernière génération est devenue une berline fine et élégante. Ce look bien travaillé nous avait déjà séduits lors du Tokyo Motor Show 2019. Il envoie en tout cas un message clair à destination du public : la Mirai ne doit pas seulement convaincre les personnes à la fibre environnementale développée ou celles soucieuses d’économie. Non ! La Mirai doit pouvoir séduire, qu’importe celui qui s’installe à son volant.

Au volant justement, le progrès est perceptible. La Mirai se comporte bien dans les virages grâce à son centre de gravité bas et une transmission aux roues arrière qui participe à l’efficacité. Mais la grosse poussée si caractéristique des voitures électriques à l’accélération n’est malheureusement pas au programme de la voiture à hydrogène.

La voiture qui assainit l’air

Poursuivons sur le moteur… Celui-ci est alimenté par une batterie, elle-même reliée à une pile à combustible qui met en contact l’oxygène et l’hydrogène stockés sous le plancher. Cette réaction chimique, l’hydrolyse, produit de l’électricité et ne rejette que de l’eau (en l’occurrence environ 7 litres aux 100 km). En d’autres termes, la voiture est électrique, mais elle n’a pas besoin d’être rechargée. Ravitailler la voiture en hydrogène ne prend que quelques minutes à l’instar d’un plein d’essence ou de diesel. Seul problème : le nombre de stations à hydrogène en Belgique se compte actuellement sur les doigts d’une main.

Le système élimine de l’air 90 à 100 % des particules dont le diamètre est compris entre 0 et 2,5 microns (un millième de millimètre) lorsqu’elles pénètrent dans le système de piles à combustible. A l’échappement, cet oxygène ressort purifié, accompagné seulement du seul sous-produit de l’hydrolyse : l’eau (vapeur). Bien sûr, ces filtres doivent être nettoyés à un moment ou à un autre, mais c’est n’est rien par rapport à leurs bienfaits.

Conclusion

Voilà une bien chouette voiture, à la hauteur de ses ambitions environnementales, et qui peut être ravitaillée en carburant en seulement 5 minutes ! Si le nombre de stations d’hydrogène augmente, Toyota disposera d’un excellent produit. D’autant plus que son prix pourrait baisser en raison de l’augmentation de la demande. Il ne faut pas pour autant passer sous silence les défauts de la voiture. La garde au toit est limitée, de même que le volume du coffre. Quant au graphisme du système d’info-divertissement, il n’est pas le plus abouti du moment, loin s’en faut… Pour le reste, bravo.

#Auto #Tests

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Telle Père Telle Fils 1050 Ixelles
Car Avenue Ital Wavre 1300 Wavre
Car Avenue Ital Perwez 1360 Perwez
Car Avenue Ital Nivelles 1400 Nivelles
Car Avenue Ital Waterloo 1410 Waterloo
Garage Willy Hybrid Test Drive Center 2550 Kontich
Automotive Mechelen 2800 Mechelen
Toyota Vanderheyden 4633 Soumagne
Gégo Naninne 5100 Namur
Gégo Sombreffe 5140 Sombreffe
MS Motor Bastogne 6600 Bastogne
MS Motor Arlon 6700 Arlon
CIAC Toyota Gent 9050 Ledeberg
Garage Pieters 9190 Stekene
Toyota Boone 9940 Evergem
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending