Voitures de société de 2012 à 2019 : -17% de CO2, +22% du prix

D’une analyse de données auprès de plus de 40.000 employeurs, le prestataire de services RH Acerta a pu déduire que le niveau d’émissions de CO2 des voitures de société était passé de 142,8 g/km en 2012 à 117,9 g à fin 2018.

« Le raisonnement selon lequel la pénurie sur le marché de l’emploi mettrait sous pression la rémunération et que la voiture de société pourrait gagner en popularité est incorrect », commente Michaël Zahlen, directeur d’Acerta Consult. « Le groupe de travailleurs ayant une voiture de société stagne. Parallèlement, l’attention croissante accordée à une gestion plus consciencieuse de la mobilité sur le marché du travail a pris une forme concrète, notamment via le budget mobilité et l’utilisation croissante du vélo pour les déplacements domicile – travail. »

Émissions de CO2 des voitures de société, chiffres d’Acerta

Cette écologisation des voitures a un coût. Les voitures sont en effet devenues plus chères. Acerta a calculé le prix catalogue d’une voiture de société, hors TVA et avant ristournes : la médiane en 2019 s’élève à 30 152,89 €, contre encore 24 793,39 € en 2012. En termes de valeur catalogue, la voiture est donc devenue 21,62 % plus chère.

« On s’attend à ce que la transition vers les véhicules électriques et hybrides se poursuive, ce qui fera augmenter encore le prix d’une voiture  », ajoute-t-on encore chez Acerta.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !