Voitures hybrides (plug-in) et électriques : où en sont les flottes belges et européennes ?

La Belgique fait (bien) mieux que la moyenne européenne en termes d’intégration (et de volonté d’intégration) des technologies hybrides (rechargeables ou non) et électriques. C’est ce qui ressort du baromètre annuel de l’Arval Mobility Observatory, une enquête menée auprès de plus de 3.600 entreprises européennes réparties dans 13 pays (dont la Belgique).

En Europe, une entreprise sur cinq (21%) a intégré au moins une voiture hybride (rechargeable) ou électrique dans son parc.

A lire aussi : Quel fut l’impact du WLTP au sein des flottes ?

C’est au Pays-Bas que ce taux est le plus élevé avec 44%. Suivent ensuite le Royaume-Uni (34%) et la France (28%).

La Belgique est 4e ex-aequo avec la Suisse, avec 23%, faisant ainsi un peu mieux que la moyenne européenne.

Potentiel de développement de l’hybride (rechargeable ou pas) ou de l’électrique dans les flottes européennes – Infographie : Arval Mobility Observatory

La position de la Belgique progresse si l’on inclut les intentions d’achat à l’avenir.

Ainsi, 55% des entreprises belges ont déjà mis en oeuvre la technologie hybride (rechargeable) ou électrique ou envisagent de le faire dans les trois prochaines années. Ce qui place notre pays sur la troisième marche du podium, après le UK (61%) et les Pays-Bas (58%). La moyenne européenne se situe ici à 40%.

Potentiel de développement de l’hybride (rechargeable ou pas) – Infographie : Arval Mobility Observatory

La moitié des flottes belges (51%) a déjà intégré ou compte intégrer dans les trois ans la technologie hybride ou hybride plug-in (contre 35% en Europe).

Potentiel de développement del’électrique dans les flottes européennes – Infographie : Arval Mobility Observatory

Pour l’électrique, la Belgique affiche un taux de 37% de mise en oeuvre déjà réalisée ou d’intention (contre 27% en Europe).

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !