Volkswagen ID.4 : Lutte fratricide

Dans la jeune offre électrique du Groupe Volkswagen, ça commence à jouer des coudes. Après l’ID.3, annoncée par certains comme la nouvelle Golf, et à côté du premium Audi Q4 e-tron ou encore le Skoda Enyaq, le nouvel ID.4 doit trouver sa place. Pas simple ! D’autant que tous ces modèles reposent sur la même plate-forme…

A peine débarqué, le nouveau Volkswagen ID.4 est déjà élu World Car of the Year. De quoi renforcer encore un peu plus la pression qui pèse sur le premier SUV full électrique de Volkswagen. On l’a déjà évoqué, le modèle reprend la base de l’ID.3, et profite comme lui d’un intérieur spacieux. La différence de longueur entre les deux modèles bénéficie au volume du coffre, annoncé à 543 litres. Au rayon des comparaisons, notons une plus grande propension du SUV à dissimuler ses plastiques disgracieux, même si on aurait apprécié une finition plus soignée… et des accoudoirs un peu moins minimalistes…

On apprécie en revanche l’info-divertissement de ce ID.4, avec une arborescence des menus logiques et un graphisme clair et agréable à l’œil. Mention spéciale à la navigation en « réalité augmentée » et ses indications directement projetées sur le pare-brise. Dommage que l’écran central ait refusé de fonctionner durant notre essai. L’accès aux différentes fonctions et sous-menus restait heureusement possible à l’aide des commandes physiques, mais la fonction tactile est restée aux abonnés absents… Une simple mise à jour aura sans doute suffi à résoudre le problème.

Bonne figure sur la route

En chemin, l’ID.4 se révèle performant. Douceur et souplesse sont au rendez-vous, deux caractères typiques de la voiture électrique, mais sans les ruades violentes de certains congénères. En courbes, les 2,2 tonnes de l’engin se font presque oublier, même si les virages les plus serrés auront vite raison de son équilibre. Typé confort, l’amortissement digère bien les irrégularités de la route et l’habitacle apparaît bien isolé. Un bon bulletin donc, encore renforcé par la sobriété du modèle. Notre exemplaire d’essai annonçait une autonomie de 500 km avec sa batterie pleine. Nous en auront finalement parcouru 450. Une performance plus qu’honorable par rapport au trop grand optimisme de certaines concurrentes.

Conclusion

Et si le meilleur argument de l’ID.4 résidait finalement dans son positionnement tarifaire ? Certes, le Skoda Enyaq propose un contenu technologique identique pour (encore) un peu moins d’argent, mais la plupart des SUV concurrents sont plus onéreux et moins généreux en batteries. Dans un secteur fleet où le TCO est roi, cet argument-là devrait largement suffire à s’accommoder de quelques petits défauts…

Fleet facts Volkswagen ID.4 77 kWh

Budget leasing : € 626 (tarif DirectLease)
Consommation mixte (normalisée) : 17,2 kWh/100km
CO2 : 0 g/km
Cotisation CO2/mois : € 27,54
ATN/mois : € 131,41

#Auto #Tests

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Jennes 3190 Boortmeerbeek
Michael Mazuin Namur Ouest 5070 Fosses-la-ville
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending