Comment conducteurs et fleet managers réagissent-ils au cash for car ?

La semaine dernière, nous évoquions une étude menée par Indiville, à l’initiative de Fleet Profile (avec le soutien de Renta, Febiac et Traxio). Quelque 480 conducteurs et 263 fleet managers ont répondu à l’enquête menée en ligne durant cet été.

Vous avez déjà pu découvrir le comportement des conducteurs quant au choix de leur voiture de société. Voici désormais l’attitude des conducteurs et fleet managers par rapport à la proposition du cash for car, approuvée le 29 septembre par le Conseil des ministres.

Oui ou non ?

Pour 64% des collaborateurs répondants, c’est non ! 14% se montrent réceptifs à l’idée, mais achèteront une autre voiture avec le budget récupéré. Proposer du cash en échange de la voiture de société dans l’espoir de réduire le nombre de voitures sur nos routes semble être peine perdue…

 

Qui serait prêt à échanger sa voiture ?

Etonnamment, ce sont les employés qui bénéficieraient d’un budget sous la barre des 400€ qui seraient prêts à échanger leur véhicule contre de l’argent cash. Mais 35% des répondants ne savent pas encore se prononcer sur la question, preuve que le dilemme est de taille.

Dans quel secteur ?

Le secteur public se montre le plus réceptif, puisque 53% des employés du domaine public accepteraient d’échanger leur voiture contre du cash, contre seulement 31% des travailleurs du secteur privé commercial et 42% du secteur privé non-marchand.

Une voiture contre une autre

Quand on demande aux collaborateurs qui sont prêts à échanger leur voiture de société actuelle contre du salaire net avec quel moyen ils effectueraient alors leurs trajets domicile/lieu de travail,
52% répondent… avec une voiture ! 56% d’entre eux profiteraient en effet de ce budget cash pour acheter une voiture neuve, 28% acquerraient une voiture d’occasion et seuls 17% utiliseraient une
autre voiture existante dans le ménage.

Les transports publics arrivent en seconde position des solutions privilégiées, suivis du vélo et du covoiturage.

Si budget mobilité, alors…

La proposition d’un budget de mobilité implique évidemment un comportement différent chez les employés.

Parmi les conducteurs qui se disent prêts à échanger leur voiture de société contre du salaire net supplémentaire, ceux qui disposent d’un budget de mobilité privilégient des alternatives comme les transports en commun, le vélo ou le vélo électrique pour se rendre au travail.

Ceux qui n’ont pas accès à un budget de mobilité restent encore très attachés à la voiture.

Que feront les fleet managers ?

Lorsqu’on pose la question aux fleet managers de savoir s’ils se disent prêts à guider les employés ayant opté pour un système de ‘cash for car’, la plupart d’entre eux répondent de manière affirmative. Cette tendance est d’autant plus perceptible que la société est importante. Ils semblent aussi que les sociétés sont prêtes à élargir leur offre en termes d’avantages extra-légaux ‘échangeables’ contre ce complément de cash.

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !