Les Talibans reprennent l’Afghanistan : voici les conséquences sur votre voiture (de société) électrique

Le retour au pouvoir des Talibans en Afghanistan a, bien entendu, de graves conséquences pour la population locale. Mais il y a aussi des conséquences possibles pour votre voiture (de société) électrique. C’est que le plus grand stock de lithium au monde – nécessaire pour la production de batteries – se trouve dans le pays.

L’Afghanistan est le pays qui possède les plus grandes mines de lithium au monde. En 2010, des géologues américains ont découvert plus de 1.000 milliards de dollars de lithium dans le sol du pays asiatique, soit le plus grand gisement au monde. C’est un minéral important, utilisé entre autres pour les batteries des voitures électriques, qui deviendront de plus en plus populaires dans les années à venir. Pas étonnant dès lors que l’Afghanistan soit appelé l’Arabie saoudite du lithium.

L’Afghanistan possède également de riches réserves naturelles de cuivre, de cobalt et de métaux des terres rares. Ces métaux ne sont disponibles qu’en petites quantités dans la plupart des endroits du monde, mais ils sont essentiels pour la transition vers l’énergie durable que de nombreux pays souhaitent réaliser.

Commerce avec les Talibans

Les Talibans devront maintenant trouver un moyen de commercialiser ce lithium et trouver ainsi une base économique à leur coup d’État. Bien que cela ne semble pas être le cas pour le moment. « Tant qu’il y aura des sources (de métaux, ndlr) plus sûres et plus fiables ailleurs, l’utilisation des minéraux afghans restera faible », estime Rob Schoonover, expert en écologie au think tank américain Center for Strategic Risks, dans une interview accordée à Quartz. Pourtant, la Chine et la Russie semblent disposées à établir une relation diplomatique avec les Talibans, qui pourrait inclure une forme de coopération économique.

Une bonne raison pour la Chine de le faire est de limiter les énormes dégâts écologiques causés par l’extraction du lithium dans son propre pays. L’extraction de ce métal entraîne des pénuries d’eau, une pollution de l’air et, à long terme, des catastrophes climatiques brutales.

La demande pourrait septupler

Toutefois, la demande de lithium sera bientôt multipliée par sept, selon une étude de Bloomberg. Et même si une grande partie du lithium peut être recyclée, il faudra aussi beaucoup de matériaux pour fabriquer des batteries. La batterie d’un véhicule électrique moyen contient déjà 8 kg du matériau.

« Les analystes de marché de BMI prévoient déjà une pénurie « aiguë » de lithium à partir de 2022″, selon Reuters. Cette pénurie pourrait faire dérailler les plans de la plupart des constructeurs automobiles européens, qui prévoient de ne produire que des voitures entièrement électriques d’ici la fin de la décennie.

« À moins que nous ne voyions des investissements importants et immédiats dans de grands gisements de lithium commercialement viables, ces pénuries se prolongeront jusqu’à la fin de la décennie », déclare George Miller de BMI. Une partie du problème est que, si la valeur du lithium a augmenté ces dernières années, cette hausse n’a pas encore été suffisante pour déclencher des investissements majeurs dans de nouvelles opérations minières. Et c’est là que réside l’opportunité pour les Talibans s’ils peuvent trouver les bons investisseurs. Quoi qu’il en soit, cela peut avoir de graves conséquences à la fois pour votre EV (car prix plus élevé en raison de la rareté du minerai) et pour la population locale (car revenu possible pour les Talibans)…

#International

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending