Opel Mokka-e : technologie française, feeling allemand

Opel offre une mise à jour assez radicale au Mokka, son SUV compact.Mais la nouvelle la plus importante réside probablement dans le lancement d’une version entièrement électrique. Nous avons eu l’occasion d’en prendre le volant.

Chez Opel, on n’aime pas trop l’entendre, mais il est difficile d’ignorer que presque tous les nouveaux modèles lancés aujourd’hui par le constructeur sont techniquement apparentés aux cousins de l’alliance PSA (aujourd’hui élargie à Fiat-Chrysler sous la bannière Stellantis). Il n’en va pas autrement pour cette Mokka-e qui partage son groupe propulseur électrique avec les Peugeot e-208 et DS3 Crossback E-tense, notamment.

50 kWh et 324 km

La batterie de ce Mokka électrique revendique une capacité de 50 kWh, ce qui autorise en théorie une autonomie de 324 km (WLTP). Les batteries fournissent leur énergie à un moteur électrique de 100 kW (136 ch).

Le Mokka peut être rechargé sur courant alternatif (CA – 11 kW) ou sur courant continu (CC – 100 kW). Dans le premier cas, la batterie sera chargée en cinq heures environ, à condition que la station délivre également 11 kW… Si vous branchez la voiture à une prise domestique, cela devrait prendre plus de temps, beaucoup plus de temps même, près de 20 heures à raison de 2,3 kW. Sur des bornes de recharge de 100 kW (généralement des chargeurs rapides publics), vous pouvez recharger les batteries à 80 % en moins d’une demi-heure.

German touch

Il est logique de partager la technologie au sein d’un même groupe. Ce dernier a toutefois l’ambition de ne pas aller trop loin dans l’uniformisation, de manière à ce que chacune de ses composantes puisse trouver son public. A cet égard, il faut en convenir, le Mokka-e se distingue effectivement de ses cousins français. La carrosserie ne fait pas mal aux yeux… Le dessin est racé, puissant, voire sportif.

L’approche numérique que l’on attend désormais – à plus forte raison d’une voiture électrique – est au rendez-vous, avec, notamment, un écran central tactile. Toutes les commandes physiques n’ont pas pour autant disparu, pour la climatisation ou le volume de l’installation audio par exemple. Ce n’est pas une mauvaise stratégie. La numérisation poussée à outrance oblige parfois le conducteur à des manipulations dangereuses et malaisées, en l’obligeant à fouiller trop loin dans l’arborescence des menus. Pour ce qui est de la finition, on est bien chez Opel : c’est solide, bien assemblé, avec des matériaux qui manquent parfois un peu de cachet par rapport à ce qui se pratique sur le marché premium. Au rayon sécurité, le Mokka-e propose tout ce qu’il faut, dont un régulateur de vitesse intelligent avec fonction d’arrêt et de redémarrage automatique dans les embouteillages. Sans oublier bien sûr les désormais incontournables Apple Carplay et Android Auto.

Au volant

Ayant conduit la Peugeot e-208 et la DS3 Crossback E-Tense, je peux témoigner de ce que le Mokka-e suit sa propre voie en termes d’expérience de conduite. Le Mokka électrique distille une impression de solidité et de rigueur avec une suspension relativement sèche et une direction bien précise. A l’instar de ses cousins français, la voiture s’insère sans mal dans le flot de la circulation grâce à son couple généreux de 260 Nm, mais ne vous attendez pas à des accélérations fulgurantes. C’est d’ailleurs une tendance sur ce segment du marché électrique : l’autonomie et la sobriété priment sur les performances pures.  

Tarifs

Un coup d’oeil à la liste des prix nous apprend que le Mokka électrique est proposé dès 36 200 euros… C’est clairement plus que les versions de base essence et diesel, proposées respectivement à 22 600 et 24 600 euros. Reste que l’engin est déductible à 100%, que ses coûts de fonctionnement et d’entretien sont inférieurs à ses équivalents thermiques… Un calcul minutieux du TCO sera donc nécessaire…

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

Selected FLEET Dealers

Cette liste ne comprend que les clients de FLEET Dealers. Si vous souhaitez également être repris dans cette liste, veuillez contacter Patrick Quatennens (patrick.quatennens@effectivemedia.be / 0478 22 23 33) ou Chloé Vanden Wyngaerdt (chloe.vandenwyngaerdt@effectivemedia.be / 0472 80 26 25)

Opel Beerens 1932 Zaventem
Autostad Leuven 3020 Leuven
Bounameaux 4000 Li
BHs Motors 4340 Awans
Declerc Gembloux 5030 Gembloux
Declerc Naninne – Namur 5100 Naninne
François Arlon 6700 Arlon
Declerc Marche Motors 6900 Marche-en-Famenne
Deleersnyder 9050 Gent
FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV TCO
Trending