Test longue durée Citroën C5 Aircross Hybrid : focus sur le confort

Après six mois et de nombreux passages par la prise, nous avons dit au revoir au Citroën C5 Aircross Hybrid. Car quand la rédaction FLEET teste un hybride rechargeable, le but n’est pas de laisser le câble de recharge dans le coffre. Comment s’en est sorti notre Citroën « électrifié » ? Place au verdict final !

Dans l’article précédent, on pouvait déjà lire que cette version rechargeable du C5 Aircross partage sa plate-forme hybride avec d’autres produits du groupe Stellantis, comme la Peugeot 3008 et l’Opel Grandland X. Le C5 Aircross Hybrid présente des chiffres honorables au niveau de la chaîne cinématique. Le groupe motopropulseur hybride combine un quatre cylindres 1.6 turbo de 180 ch avec un moteur électrique de 109 ch pour une puissance combinée de 225 ch et un couple de 360 Nm. Le tout associé à une transmission automatique à huit rapports. Une configuration qui propulse le C5 Aircross de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes. Avec une émission de 33 gr CO2/km (WLTP), le C5 Aircross est fiscalement intéressant car il bénéficie d’une déductibilité à 100 %. Veuillez noter qu’il existe des différences dans ce domaine selon le niveau d’équipement choisi. Par exemple, les émissions de la version Business testée atteignent 39 gr. Cependant, cela ne change rien en matière de fiscalité avec une déductibilité maximale.

Impressions de conduite

Notre C5 Aircros était équipé de la traction avant, tandis que ses collègues de Stellantis avec qui il partage la plate-forme hybride existent également dans une version quatre roues motrices. Ce qui signifie en théorie que cette dernière se laisse piloter avec un peu plus de mordant. Mais dans la mesure où l’Aircross mise avant tout sur le confort, cela reste pour nous une discussion essentiellement théorique.

Qu’en pense le petit nouveau de notre rédaction, Mika Tuyaert : « Le C5 Aircross mérite amplement son surnom de tapis volant et ce n’est pas un inconvénient pour un modèle aux aspirations écologiques qu’il vaut de toute façon mieux traiter avec douceur. Surtout sur nos routes typiquement belges. La position assise plutôt droite vous assure également une conduite plus sereine. »

Revers de la médaille : le C5 Aircross ne doit pas miser sur ses ambitions sportives ou ses sensations de conduite.

Mika Tuyaerts : « Ce que nous avons moins apprécié sur la route, c’est le manque de feedback du volant plutôt léger. Non seulement cela renforce la suspension moelleuse de la Française, mais cela inspire également un peu moins confiance que l’approche plus stricte observée chez certains autres constructeurs. Dommage car cette suspension confortable aurait offert un meilleur compromis dynamique avec un volant un peu plus ferme. »

Souple et doux

La transmission, comme la suspension, est douce et souple. Surtout en mode électrique, mais même en mode hybride, le moteur essence reste discret et la coopération entre les deux moteurs est très subtile. Ce n’est que lorsque vous appuyez fort sur la pédale des gaz que la symphonie française laisse échapper une fausse note.

De nombreux programmes de conduite sont également au menu : du mode écologique au sportif, entre lesquels la différence est plutôt faible. Il y a aussi une position B, qui renforce le freinage régénératif. La voiture récupérera alors davantage d’énergie lorsque vous relâcherez la pédale d’accélérateur, ce qui profite à l’autonomie électrique. Ce n’est pas vraiment une conduite à une seule pédale, comme c’est le cas avec certaines voitures électriques. Mais cela fonctionne bien et le système devient rapidement un fidèle allié de quiconque souhaite tirer le meilleur parti de la batterie.

Le branchement : il y a un os 

Lors des tests d’endurance avec des hybrides rechargeables, nous optons toujours pour des recharges régulières. Sinon, il est inutile de tester ce type de propulsion. Malheureusement, l’Aircross Hybrid n’a pas répondu présent à ce niveau.

Le C5 Aircross Hybrid dispose d’une batterie de 13,7 kW qui, selon le cycle WLTP, garantit une autonomie électrique de 55 km. En pratique, cependant, nous n’avons pas dépassé les 22 km. Nous n’avons donc jamais réussi à charger totalement la batterie, ni dans une prise ordinaire, ni à différents types de bornes de recharge (dont la plus puissante était de 22 kW). Nous nous sommes renseignés auprès de l’importateur et il a suggéré qu’une mise à jour logicielle non effectuée en était la cause. Quoi qu’il en soit, un résultat décevant. Car si 55 km électriques peuvent encore satisfaire de nombreux navetteurs, une autonomie de 22 km permet juste de « faire le tour du quartier ». Nous avons donc retenu notre souffle pour les chiffres de consommation du moteur thermique. Mais avec une moyenne de 6,5 l/100 km ce n’était pas trop mal. Mais cela peut aussi être dû au fait que l’Aircross n’est pas un foudre de guerre et encourage un style de conduite tout en douceur.

Pratique et spacieux

Pratique, le C5 Aircross l’est sans aucun doute. Le coffre sacrifie 120 litres d’espace pour les bagages à cause de la propulsion hybride, mais la banquette arrière rabattable et coulissante en trois parties reste de mise, tout comme les nombreux compartiments de rangement que nous connaissions déjà du modèle régulier. Avec la banquette repoussée totalement vers l’avant, le coffre dispose toujours d’un espace de plus de 600 litres. De plus, ses lignes droites ne sont peut-être pas les plus attrayantes visuellement, mais elles offrent la garde au toit nécessaire pour les passagers avant et arrière. 

A notre avis, le plus grand atout de l’Aircross : l’espace intérieur. Avec la connectivité simple et le confort, c’est un dévoreur de kilomètres avec lequel vous apprécierez de parcourir des centaines de kilomètres.

Conclusion

Outre les péripéties liées au chargement, nous retiendrons en particulier, côté négatif, la direction ‘mollassonne’. Mais c’est une arme à double tranchant. L’Aircross ne doit pas miser sur les sensations de conduite, mais sur le confort et l’espace. À cet égard, ce SUV surdimensionné est irréprochable. On retiendra aussi sa faible consommation, qui peut encore être réduite avec une batterie qui fonctionne à pleine puissance.

Fleet facts Citroën C5 Aircross Hybrid Business

Budget leasing : 618 €
Consommation cycle mixte : 1,7 l/100 km
Emissions de CO2 : 39 g/km
Contribution CO2 par mois : 27,24 €
Déductibilité fiscale : 100 %
ATN par mois : 113,33 €

#Auto

Inscrivez-vous maintenant à FLOW, l’e-letter hebdomadaire de FLEET.be !

FLEET Dealers FLEET Sector FLEET.TV EV Overview
Trending