Nissan LEAF cherche essayeurs, avec ALD Automotive

À partir du 6 juin 2018, 20 particuliers, entrepreneurs, autorités locales et entreprises/organisations du Brabant flamand auront la chance, en tant que conducteur test, de partager pendant toute une année une Nissan LEAF avec leurs voisins, amis, collègues et connaissances. À la fin de l’année, ces 20 voitures auront été partagées plus de 1 500 fois. La recherche de ces 20 conducteurs test commence dès aujourd’hui jusqu’à la mi-mars. Ce projet est une initiative du Bond Beter Leefmilieu (BBL), de Nissan, d’ALD Automotive et est soutenu par la Province de Brabant flamand.

Projet pilote dans le Brabant flamand, ensuite dans toute la Flandre

Forts du projet de conducteurs test (« Testrijders »), les initiateurs du projet entendent promouvoir la location, l’utilisation et le partage d’un véhicule électrique et montrer clairement que chaque citoyen flamand peut en profiter. La première année, ce projet se déroulera au Brabant flamand. Ensuite, cette campagne débutera également dans d’autres provinces en Flandre.

« Ce projet s’adresse à un large public. Nous voulons faire découvrir au plus grand nombre et d’une manière tout à fait accessible, la location, la conduite et le partage d’un véhicule électrique. Via ces 20 conducteurs tests, qui partageront le plus possible un véhicule électrique avec leurs voisins, amis, collègues et connaissances, naîtra une communauté sans cesse croissante d’e-conducteurs. Nous commençons ce projet dans le Brabant flamand, mais dans un an, nous rechercherons également des conducteurs test dans les autres provinces flamandes », déclare Laurien Spruyt, chargée de mission pour la mobilité chez Bond Beter Leefmilieu.

La Province de Brabant flamand soutient le projet « Testrijders » avec un subside de 53.000 euros. Ce projet contribue à son ambition d’être climatiquement neutre à l’horizon 2040.

« Afin d’être une province climatiquement neutre à l’horizon 2040, nous faisons appel au plus grand nombre de communes, organisations, entreprises et citoyens », souligne Tie Roefs, député provincial compétent en matière d’environnement et de développement durable. « Une des façons les plus importantes de devenir une province climatiquement neutre consiste en outre à s’engager en faveur de la mobilité durable. En effet, dans le Brabant flamand, 44% des émissions de CO2 proviennent du transport, principalement des voitures particulières qui roulent au diesel. C’est la raison pour laquelle nous soutenons le projet Testrijders avec un subside de 53.000 euros. »

« Nissan se félicite d’être partenaire de ce projet, juste après le lancement de la toute nouvelle Nissan LEAF. La LEAF incarne la vision Nissan Intelligent Mobility. Ce projet s’inscrit parfaitement dans le cadre des trois piliers Nissan : « Intelligent driving » (davantage de confort, de sécurité et de maîtrise), « Nissan Intelligent Power » (un moteur électrique et une batterie pour davantage d’autonomie et un comportement de conduite encore plus agréable) et « Nissan Intelligent Integration » (l’intégration intelligente, un lien entre le véhicule et la société). En participant à ce projet, Nissan montre qu’elle soutient résolument le partage de voiture », confie John Windels, Corporate Sales Manager de Nissan Belux.

Avis de recherche : 20 essayeurs du Brabant flamand

Jusqu’au dimanche 18 mars, les particuliers, entrepreneurs, autorités locales et organisations du Brabant flamand peuvent poser leur candidature pour devenir conducteur test. À la fin de ce processus de sélection, 20 conducteurs tests seront choisis. Ces Testrijders seront de véritables ambassadeurs. Activement soutenus, ils seront mis au défi, dans le cadre de ce projet, de partager leur véhicule avec le plus de citoyens possible du Brabant flamand.

« Le projet pilote dans le Brabant flamand servira de terrain d’essai pour expérimenter des outils afin de soutenir au mieux les 20 conducteurs tests. Ces conducteurs tests constituent un groupe important au sein d’une communauté croissante d’e-conducteurs. Nous souhaitons connaître les expériences, besoins et suggestions des conducteurs tests et de leurs partisans, et les transposer en un travail stratégique pertinent », conclut Laurien Spruyt de Bond Beter Leefmilieu.